Solférino vendu !

Solférino vendu !

Paris Vox – Le siège historique du PS, rue de Solférino,  a finalement trouvé preneur. Mais les cartons ne se feront pas tout de suite, le communiqué du Parti Socialiste annonçant la vente précise que le déménagement se fera en septembre 2018.


Le PS demeure dans l’actualité de la semaine. Alors que nous évoquions hier, mardi 19 décembre, les injonctions du parti à destination du peuple et du gouvernement autrichiens, nous apprenons que le siège de la rue de Solférino a enfin trouvé preneur.

Sur son site internet, le mouvement qui avait pris la suite de la SFIO annonce la vente de son siège pour un montant de  45 550 000 €.  Si l’acte de vente définitif sera signé à la fin février 2018, le déménagement du PS n’interviendra pas avant septembre 2018.

Le montant de 45 550 000 €, s’il peut paraître élevé, est dans la moyenne basse du montant attendu et estimé. Nous parlions d’un montant pouvant osciller entre 23 et 70 millions d’euros dans notre article annonçant la vente. (Il est lisible ici : https://www.parisvox.info/2017/09/20/ps-vendre-solferino-mieux-respirer-economiquement/).

L’heureux acquéreur est la société Apsys. Cette société travaille dans le domaine foncier de développement. Apsys a ainsi élaboré à Paris le centre Beaugrenelle ou le centre commercial Vill’Up.

Que va devenir le 10 rue de Solférino ?

Après deux années de travaux, le siège du PS deviendra celui de la société APSYS. La société semble très satisfaite de son acquisition. « L’acquisition de cet actif iconique, à la valeur historique et patrimoniale unique, s’inscrit dans notre stratégie d’investissement à long terme. Nous mettrons en œuvre tout notre savoir-faire d’artisan de l’immobilier pour redonner au 10 rue de Solférino le cachet qui lui revient » a déclaré Maurice Bansay, Président fondateur d’Apsys.

Le Parti Socialiste doit certainement être soulagé tant était important le besoin de trouver des liquidités après des élections où il a vu son influence sur la vie politique fondre comme neige au soleil. Il lui reste à retrouver de nouveaux locaux et à régler son épineux plan social…