Vill'Up : ce que devient le plus récent des centres commerciaux parisiens - ParisVox

Vill’Up : ce que devient le plus récent des centres commerciaux parisiens

Paris Vox – Nous avions déjà évoqué ici de façon sommaire “Vill’Up”, dernier né des centres commerciaux parisiens. Quelques mois après l’ouverture, nous avons souhaité visiter le centre commercial afin de jauger l’atmosphère et l’évolution du projet. 


Nous nous sommes donc rendus à Vill’Up, métro Porte de la Villette (ligne 7, également accessible par le Tramway 3B). Le premier constat est bon, le centre commercial est propre et il est agréable d’y flâner. Le deuxième constat, moins flatteur : il n’y a pas grand monde dans les allées.

Une fréquentation qui interroge 

L’honnêteté nous pousse à reconnaître que la faible fréquentation est courante dans de nombreux commerces parisiens en août. Cependant, lorsque l’on parle à de nombreux employés des enseignes de Vill’Up, la faible fréquentation semble bien être une constante du lieu. Plusieurs raisons à cela, le centre commercial dispose d’un parking, mais venir en voiture peut s’avérer une très mauvaise idée car celui-ci est payant.
On peut aussi remarquer que Vill’up n’est tiré par aucune enseigne locomotive, l’enseigne phare est le magasin Cultura. L’offre de ce type de magasin aux produits culturels est pourtant assez faible dans le nord de Paris, le concurrent le plus proche de cette envergure est Gibert Joseph, de dernier ayant pris place dans l’ancien magasin Virgin de Barbès. La FNAC avait bien un magasin situé une porte de périphérique plus loin (au centre commercial Le Millénaire) mais il a fermé suite à des résultats décevants. C’est l’enseigne Carrefour qui avait investi les locaux par la suite.

On peut également souligner l’emplacement géographique du centre commercial. Situé au nord-est est de la capitale et, bien que desservi par le métro, celui-ci est éloigné des points névralgiques de Paris. A moins de flâner à la Villette et plus particulièrement à la Cité des sciences et de l’industrie, les raisons de venir ici pour un parisien du centre sont faibles.

Les motifs pour y croire 

Plusieurs satisfactions sont pourtant à souligner, certains restaurants opérant sur le site sont désormais fréquentés pour le déjeuner par de nombreux salariés du voisinage ou par des visiteurs de la Cité des sciences.
Par ailleurs, l’offre “sensations fortes” du centre commercial est unique dans Paris. En effet, I Fly, le simulateur de chute libre fonctionne bien. Nous avons pu filmer une personne présente dans le tube de chute libre :

De plus, ce tube crée un véritable point d’attraction au sein de Vill’Up. Nombreux sont les badauds à observer les personnes voler. Des gradins sont même prévus pour pouvoir observer le tube de chute libre.

Autre satisfaction, le cinéma en 4DX. La salle de cinéma gérée par Pathé offre une expérience inédite jusqu’alors en France. Le 4DX consiste en une immersion complète dans un film. Les mouvements des sièges et les effets sensoriels spéciaux tels que le vent, la pluie, l’orage, le brouillard, la neige, la fumée, les odeurs et la lumière s’enchaînent de façon synchronisée avec les actions du film à l’écran. Le cinéma fonctionne plutôt bien et pour certains films il faut réserver plusieurs jours à l’avance pour accéder à la fameuse salle. Seul bémol, le prix élevé de la séance (18 euros pour le tarif normal) pourrait être un frein sur le long terme, une fois l’effet de découverte passé.

© ParisVox.info 2016 - Dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine.
Cinéma indépendant
Porte de la Chapelle
Notez cet article :