Faire un don
Impunité et injustice: deux sentiments liés à la même faillite?

Impunité et injustice: deux sentiments liés à la même faillite?

Paris Vox – (Tribunes) Certaines décisions de justice sont parfois incompréhensibles. La preuve avec un exemple récent, en Isère.

Le 24 juin, à Beaurepaire, un jeune tunisien de 17 ans, fraîchement arrivé en France, a agressé sexuellement cinq collégiennes ; interpellé par la police, il a été mis en examen puis remis en liberté.

Cela m’a refait penser à la gifle reçue par le président de la république. L’auteur avait été jugé en comparution immédiate et avait pris 18 mois de prison dont quatre fermes. Beaucoup s’étaient insurgés de la lourdeur de la peine, ce n’était pas mon cas. Essayez de vous approcher du président de la république des États-Unis sans y être autorisé si vous désirez faire une comparaison…

Mais cette affaire iséroise et son traitement judiciaire mettent en lumière ce que j’appelle l’inversion des valeurs. La justice considère que mettre une gifle au Président de la République est plus grave que d’agresser sexuellement de jeunes filles.

Après cela, il ne faut pas s’étonner que certaines catégories de population ressentent une forme d’impunité et une autre une forme d’injustice…

Pierre Pillerault