Législatives à Paris : un candidat « En Marche » suspecté de détournements de fonds

Législatives à Paris : un candidat « En Marche » suspecté de détournements de fonds

Paris Vox – La « moralisation de la politique », prétendument chère à Emmanuel Macron, ne semble pas en très bonne voie… A commencer par ses propres rangs… Une enquête préliminaire vient en effet d’être ouverte à l’encontre de Buon Tan, candidat « En Marche » aux élections législatives dans la 9e circonscription de la capitale (13e arrondissement).


Le candidat incriminé, déjà élu municipal dans l’arrondissement,  est une figure bien connue de la communauté asiatique. Il est aujourd’hui visé par une plainte émanant de la vice-présidente du Conseil représentatif des associations asiatiques de France (Craaf), une association dont il était lui-même président jusqu’en 2014. La plainte concerne des soupçons de « détournements de fonds » pour une somme totale avoisinant les 17 000 euros.

Cette affaire est notamment l’aboutissement de graves tensions au sein de l’association dont le trésorier, aujourd’hui décédé, était également le beau-frère de l’élu mis en cause.

De son côté, Buon Tan affirme ne rien savoir de ces sommes d’argent  et parle d’une «non-affaire» dont il sortira lavé de tout soupçon. Il évoque même la possibilité de déposer plainte pour diffamation. « C’est une instrumentalisation purement politique  ! » déclare-t-il.  Accusation dont se défend Jackie Troy, vice-présidente du Craaf, à l’origine de l’enquête, qui rappelle qu’elle n’appartient à aucun parti. Ce sera désormais aux enquêteurs de trancher.

Fermer le menu