Connaissez vous le « Food Refugees Festival » ?

Connaissez vous le « Food Refugees Festival » ?

Paris Vox – Le « Food Refugees Festival » se déroulera le 15 juin prochain, Paris Vox vous explique de quoi il s’agit et qui soutient cette initiative.

Le Food Refugees Festival commence le 15 Juin dans 20 villes à travers le monde comme chaque année depuis 2015. Lors de sa première année, le festival se déroulait alors seulement à Paris. Quatre années plus tard, il est organisé dans 20 villes à travers le monde et plus d’une quinzaine de restaurants dans Paris.

Quel est l’objectif du festival ?

Le festival a pour but de faire découvrir aux clients des restaurants partenaires la nourriture et les plats traditionnels du pays d’origine du chef qui vient prendre les rênes du restaurant pendant le festival. Seront présents des chefs réfugiés venant d’Erythrée, Soudan pays effectivement en guerre mais aussi de Géorgie, du Venezuela, de Corée ou encore du Liban ! Plus qu’un festival gastronomique, c’est un moment de propagande pour démontrer par les quelques chefs présents les prétendus bienfaits de l’immigration massive.

Paris, Lyon, Rennes, Strasbourg, Lille, Marseille et 11 autres villes européennes et mondiales. Ce festival donc de nourritures internationales se déroule donc dans 20 villes à travers le monde. A la base il s’est créé pour « lutter contre l’incompréhension et pour lutter contre les préjugés » suite à la crise migratoire inédite de l’été 2015.

Aujourd’hui il se déroule dans des villes comme Le Cap en Afrique du sud, pays ou les fermiers blancs sont massacrés ou encore New York et San Francisco où la vague migratoire de 2015 ne fut sensible que dans des articles de presse et des reportages à la télévision. Aujourd’hui l’association organisatrice revendique plus de 63 000 citoyens engagés, 16 villes et 172 restaurants partenaires.

Des soutiens intéressés !

A Paris, les restaurants participants sont tous localisés dans l’est et le nord de la capitale, bastion électorale de la gauche et des écologistes…

On soulignera que ce festival est soutenu par les grandes entreprises et les banques tels que BNP Paribas, Le Secours Catholique, l’école de commerce ESSEC, ou encore l’association des avocats pour les droits de l’homme. Elior dont certains salariés clandestins réclament leur régularisation actuellement fait également parti des soutiens à ce festival…