Football Leaks : raciste le PSG, vraiment ?

Football Leaks : raciste le PSG, vraiment ?

Paris Vox – Les multiples révélations de Médiapart issues des Football Leaks agitent la planète médiatique. Après l’acte 1, « Sport business, l’ère de l’image » nous vous proposons un nouvel article qui va permettre de remettre en perspective certaines des révélations de Médiapart…


Il y a une poignée de jours, Mediapart révélait que le PSG rémunérait ses joueurs jusqu’à 375 000 € pour applaudir le public à la fin des matchs. Évidemment il y à la matière à choquer. Il convient cependant de rappeler plusieurs faits :

  • cette prime regroupe d’autres obligations comme le fait de bien se comporter avec les salariés du club, la ponctualité… etc.
  • même si c’est immoral, cela reste de l’argent privé.

Finalement, que dire ? Des gens acceptent de payer leur place de stade hors de prix. D’autres de payer des abonnements pour des chaines de télévisions. (revoir notre article suivre le PSG, un loisir coûteux). Si ces personnes estiment que leur passion est manipulée et que les attitudes des joueurs sont faussées, à eux de couper le robinet des revenus !

Fichage ethnique ?

Mediapart ne s’est pas limité à cette révélation. Une autre accusation porte, elle, sur un  éventuel fichage ethnique. De 2013 à 2018, le centre de formation du Paris Saint-Germain aurait fiché des adolescents selon leur couleur de peau. Le non-recrutement d’un jeune joueur noir en 2014, en raison de son « origine », a suscité un scandale autour du club de football. La direction avait réussi à enterrer l’affaire et cette politique se serait poursuivie jusqu’au printemps dernier.
Il faudra attendre les suites judiciaires pour pouvoir confirmer ces reproches envers le club. On peut toutefois, logiquement, s’attendre à ce que ce genre d’allégations soient difficilement prouvables. Il faudrait être particulièrement déficientd pour avoir rédigé des consignes écrites sur le recrutement. Si certaines officines annoncent leur volonté de porter plainte, Malek Boutih, qui a longtemps dirigé SOS Racisme, soutient le PSG. En effet, au regard de la composition ethnique du PSG, on peut difficilement croire que celui-ci soit véritablement « raciste »…

« La banderole de la honte »

Tout le monde peut se rappeler dite de « la banderole de la honte ». Impossible d’avoir raté ce soit disant scandale : des supporters du PSG de la Tribune Boulogne avaient, lors de la finale de la coupe de la ligue, en avril 2008, contre le club de Lens, exposé une banderole humoristique hostile aux adversaires qui était un clin d’œil au film « bienvenue chez les Ch’tis ». La Licra avait porté plainte, cette fois-là, sans aucun délai. Le MRAP s’indignait « Il y a une urgence absolue et immédiate à nettoyer le sport de la haine, de l’intolérance, de la violence et du racisme, ce qui exige, au-delà des discours, de casser les logiques d’impunité relatives à l’absence de sanctions effectives à la hauteur des forfaits proférés ». Le soir même, le Maire de Paris affirmait qu’il fallait « s’acharner à éliminer ensemble toute trace de rejet des autres ». Le Président Sarkozy lui-même s’était empressé de déclarer que « ce type de comportement inadmissible ait les suites qu’il mérite, et suivra avec une particulière attention l’évolution de (l’) enquête » préliminaire pour provocation à la haine ».

En justice, les auteurs de la banderole seront condamnés pour ce qui sera qualifié d’un simple délit de presse à 600 € d’amende.

Deux poids deux mesures

Chaque observateur objectif relèvera un deux poids deux mesures dans le traitement médiatique de ces deux affaires.

Vous remarquerez que dans l’affaire du prétendu fichage ethnique du club cette fois, les personnalités n’ont pas joué des coudes pour être les premiers à crier à la « Haine Purulente », au « Rejet de l’Autre »… On notera aussi qu’il aura fallu une dizaine de jours pour que la justice soit saisie. Toutes les associations auto-proclamées antiracistes ont été bien longues à se décider à porter plainte. Certaines réfléchissent encore…. La nationalité et la religion des propriétaires du club ne doit pas aider à se décider à ainsi accuser de racisme… Le club qatari lui-même n’a pas considéré opportun de porter plainte. Ni même de révéler le scandale alors qu’il en avait été averti jusqu’au plus haut niveau.

Le PSG raciste, vraiment ?

Le PSG aurait refusé des africains dans ses équipes de jeunes. La chose s’est peut être faite, l’enquête donnera sa vérité. En attendant, il suffit de prendre n’importe quelle photo de l’équipe espoirs du PSG pour montrer que les joueurs africains sont bien représentés et donc pas du tout rejetés. La question pourrait même être de comprendre la sous-représentation des blancs, en proportion de la population de la France.

Retrouvez l’acte 1 de notre enquête. L’acte 3 de notre enquête s’intitulera D’un racisme, l’autre.

 

Fermer le menu