Vers une explosion du poids de  la  dette  de  Paris après les élections ?

Vers une explosion du poids de la dette de Paris après les élections ?

Paris Vox – Le journal Le Figaro a pu consulter une note confidentielle de la conseillère aux finances mettant en garde Anne Hidalgo sur l’explosion de la dette juste après les élections municipales de 2020. Une situation plus que préoccupante pour le futur locataire de l’Hôtel de Ville, quel qu’il soit.


Cette note date du 20 décembre 2017 et a été signée par Myriam Métais, conseillère chargée du budget. Elle représente un véritable cri d’alarme. En effet, l’endettement de la ville, inexistant sous Bertrand Delanoë, atteint aujourd’hui les 7 milliards d’euros. Face à cette dérivez, la conseillère appelle à des «  mesures drastiques » pour limiter les conséquences du poids de cette dette.

Une situation qui pourrait encore empirer du fait d’une baisse des recettes, comme c’est notamment le cas pour les recettes liées au recouvrement des PV de stationnement, désormais confié par la mairie à des sociétés privées qui n’ont pas vraiment brillé – doux euphémisme – par leur compétence ni leur probité.(voir ICI et ICI)

De son côté, l’équipe du maire de Paris s’affirme «  sereine » et ne pas douter de la « capacité de remboursement de la capitale », évoquant le patrimoine de la municipalité (qu’il faudra brader ?) ou une possible augmentation des impôts locaux (les parisiens apprécieront) .

Déni de réalité ou stratégie du « après moi, le déluge » ?

 

Fermer le menu