Faire un don
Crack : Anne Hidalgo veut davantage de sites de « prise en charge » des toxicomanes

Crack : Anne Hidalgo veut davantage de sites de « prise en charge » des toxicomanes

Paris Vox – Alors que le nord de Paris s’enfonce dans la violence et le chaos du fait de la présence de nombreux consommateurs de crack, le marie de Paris a adressé à Jean Castex un courrier proposant plusieurs sites possibles pour « prendre en charge » les toxicomanes.

«Il est grand temps d’ouvrir les lieux supplémentaires de prise en charge qui permettront de sortir ces personnes de la rue et de leur dépendance», affirme Anne Hidalgo qui a présenté «quatre solutions» aux élus, associations et riverains du nord-est parisien lors d’une nouvelle réunion sur ce sujet hautement sensible.

Anne Hidalgo propose notamment «un site adapté pour des accueils jour/nuit et une activité de soin» dans le XXe arrondissement, «opérationnel avant la fin de l’année», deux sites dans le quartier des Grands Boulevards, «dont un opérationnel avant la fin de l’année», et un site pour les femmes toxicomanes dans le 19e arrondissement.

Selon le maire socialiste de la capitale, ces ouvertures devraient «résoudre durablement la problématique du crack» à Paris.

L’opposition de droite est farouchement opposée aux salles de consommation à moindre risque (SCMR) dites «salles de shoot», une opposition partagée par les riverains de celle existant déjà à l’hôpital Lariboisière et qui pourrit la vie du quartier. Mais pour Anne Hidalgo, la protection des toxicomanes semble passer avant celle des habitants.