Des élus parisiens de gauche veulent fermer le « bordel » utilisant des poupées sexuelles

Des élus parisiens de gauche veulent fermer le « bordel » utilisant des poupées sexuelles

Paris Vox – L’ouverture dans la capitale d’une « maison close » d’un nouveau type, fonctionnant avec des poupées sexuelles avait suscité un mélange d’étonnement et de consternation. Aujourd’hui, des élus PC-Front de Gauche demande la fermture de cet établissement, Xdolls, car celui-ci véhiculerait « une image dégradante de la femme ».


Le président du groupe PC-Front de Gauche, Nicolas Bonnet Oulaldj, ainsi que les élus du groupe, ont en effet déposé un vœu au Conseil de Paris, afin d’obtenir la fermeture de cet établissement situé dans le 14e arrondissement de Paris et ouvert depuis un peu plus de deux mois.

Selon le journal le Parisien, le président du groupe aurait expliqué que « Xdolls véhicule une image dégradante de la femme. De plus, c’est un lieu de prostitution avec un propriétaire pouvant être assimilé à un proxénète  ».

Cette maison close 2.0, déclarée au registre du commerce en tant que «  maison de jeux », est composée de trois chambres, dans lesquelles se trouvent des poupées sexuelles, nues. Les clients payent 89 euros de l’heure pour des rapports sexuels avec ces poupées en silicone.

Fermer le menu