Propreté à Paris : Anne Hidalgo prône (tardivement) la « tolérance zéro »

Propreté à Paris : Anne Hidalgo prône (tardivement) la « tolérance zéro »

Paris Vox – Confrontée à des critiques croissantes concernant la propreté de la ville de Paris, le maire (PS) a plaidé mardi 6 février  pour une « tolérance zéro » sur cette question.


Dénonçant les comportements « inciviques », elle a affirmé devant le Conseil de Paris que « la propreté de Paris est l’affaire de tous ».

« Cette ville est trop belle pour laisser les comportements inciviques prendre le pas » a-t-elle également ajouté.

Contre les dépôts sauvages de poubelles ou de gravats industriels, les mégots jetés par terre, etc., le maire a donc annoncé une « tolérance zéro pour les gens qui salissent la ville », avec amendes et sanctions.

De simples « déclarations d’intention » selon la majorité qui souligne le « bilan catastrophique » de l’édile socialiste dans ce domaine. « Paris n’a jamais été aussi sale  ! » s’est exclamé M. Eric Azière, président du groupe UDI-MoDem.

S’adressant à Anne Hidalgo, il a même ajouté  : « Vos efforts pour tenter au dernier moment d’apparaître plus comme prescripteur que responsable, sont pathétiques » et a annoncé « un véritable coup de balai donné par les Parisiens » lors des élections municipales de 2020.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance