ASM – PSG : Paris se fait peur mais s’impose

ASM – PSG : Paris se fait peur mais s’impose

Paris Vox – Le Paris Saint-Germain se déplaçait ce dimanche 26 novembre dans le sud de la France pour affronter le champion de France en titre, l’AS Monaco.


Forces en présence 

L’AS Monaco, champion de France en titre vient d’être éliminé de la coupe d’Europe cette semaine avec sa défaite 4 à 1 à domicile contre le RB Leipzig. En championnat, avant le match du soir, l’AS Monaco vient de se faire prendre sa place de second par l’Olympique Lyonnais. Thomas Lemar, l’attaquant monégasque, est toujours blessé et n’apparait pas sur la feuille de match.

Le PSG de son côté s’est imposé de façon impressionnante face au Celtic Glasgow. Le compte-rendu de ce match est disponible ici. Thiago Motta est toujours le seul absent côté parisien.

Si le rapport de force semble nettement à l’avantage du club de la capitale avant le match, il ne faut pas négliger que l’AS Monaco est l’une des bêtes noires du PSG.

Début de match

Paris affiche la même composition que mercredi contre le Celtic Glasgow, Pastore ou Kimpembe, qui auraient pu espérer entrer dans le onze de départ, sont sur le banc. Côté monégasque, Léonardo Jardim a concocté une équipe pour gêner le plus possible les parisiens. Comme l’an dernier, quand ils avaient arraché le nul au parc des princes, Monaco se présente en 5-3-2.

Paris semble déterminé à marquer rapidement. Mbappé et Draxler ont l’occasion d’ouvrir le score, battant le gardien à deux reprises. Ils échouent tous deux en mettant la balle dans le petit filet extérieur. C’est finalement Edinson Cavani qui inscrit le premier but parisien d’une jolie pichenette, bien aidé par le bon centre de Draxler. Paris maitrise sereinement les débats et rentre au vestiaire avec le plus petit des avantages.

Mi-temps et reprise

Paris fait l’engagement et semble vouloir rapidement creuser l’écart. Paris cherche le deuxième but et le trouve finalement grâce à un penalty suite à une faute sur Neymar et transformé par ce dernier. On joue la 52ème et on se dit à ce moment là que Paris est intouchable. Pourtant Jardim y croit encore et procède à des changements. A 10 minutes de la fin, Joao Moutinho, aidé par un malheureux Kylian Mbappé, réduit la marque sur un coup-franc. C’est le premier tir cadré des joueurs du rocher. Paris, qui a eu des actions tout le long de la partie pour aggraver le score ,se retrouve à devoir gérer son modeste avantage. Paris repart à l’attaque sûr de sa force pour quelques instants. Mais Monaco semble décidé à arracher le nul. Paris, qui a pourtant dominé de la tête et les épaules ce match,  s’inflige une fin de match compliquée. Mais le PSG tient jusqu’au bout et obtient un victoire finalement logique.

Au classement le PSG demeure leader du classement. L’avance sur Lyon et l’AS Monaco est de 9 points.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance