Marquinhos, le plus parisien des Brésiliens du PSG

Marquinhos, le plus parisien des Brésiliens du PSG

Paris Vox – Avec le départ pour Chelsea de Thiago Silva, l’ancien capitaine du PSG, ils ne sont plus que 2 Brésiliens dans l’effectif parisien  : Neymar et Marquinhos. Mais au cours de l’ère qatari du PSG, débutée en 2011, de nombreux autres brésiliens ont fait partie des joueurs du club  : David Luiz, Maxwell, Alex, Lucas ou encore Daniel Alves. Mais parmi les joueurs de cette liste, si la plupart sont d’une grande expérience ou possèdent un talent supérieur à la normale, c’est le plus jeune d’entre eux, Marquinhos, qui est le plus apprécié des supporters.

Le talent ne fait pas tout

Si Neymar compte logiquement son armada de fans, il est aussi décrié par quelques supporters pour son comportement de diva, ses fêtes parfois outrancières qui font beaucoup parler (en mal) du PSG, mais surtout pour ses velléités de départ à l’été 2019 qui ont prouvé qu’il n’avait pas forcément l’amour du maillot parisien. Thiago Silva a été un capitaine exemplaire au cours de ses 8 saisons au club, mais quelques performances parfois décevantes et surtout un mental jugé trop fragile ont un peu écorché l’image du capitaine à Paris. Les autres Brésiliens ne sont pas restés assez longtemps pour développer une trop grande aura.

C’est donc Marquinhos qui remporte aujourd’hui la majorité des suffrages parmi les Brésiliens du PSG de cette dernière décennie. Et cette popularité, il la doit, outre sa présence au club depuis 7 ans, au fait qu’il a parfaitement réussi à s’intégrer dans la vie parisienne, à la différence de Thiago Silva, dont le départ relativement anonyme vers Chelsea cet été montre l’amour à géométrie variable du club à son encontre, et de Neymar, qui s’exile de Paris dès qu’il le peut.

  • Un enfant de Paris

Marquinhos a eu la chance d’arriver très jeune au club, à 19 ans, et cela change tout. Auparavant, il n’avait passé qu’une saison en Italie, à la Roma, depuis son départ des Corinthians, son club formateur. Quand il signe à Paris pour un peu plus de 30 millions d’euros, il n’est donc qu’un prometteur espoir, mais nombre de ces jeunes joueurs promis à un avenir doré, surtout en défense, ont souvent bien du mal à s’affirmer. Ce ne sera pas le cas de Marquinhos qui, année après année, affichera un niveau de jeu des plus excellents qui l’amènera jusqu’à une place de titulaire dans la Seleçao.

Etant arrivé très jeune dans ce club qui lui a fait confiance très vite et qui l’a fait progresser étape par étape, il s’est toujours senti bien au PSG et, par conséquent, à Paris. Il a très rapidement appris le français et est parfaitement bilingue. Aussi, toute sa famille l’a suivi à Paris, aussi bien ses parents que ses frères et sœurs qui se sont très bien acclimatés à la vie parisienne, alors que nombre de Sud-Américains possèdent en général une grande partie de leur famille restée au pays. Comme il était jeune à Paris, il n’a pas tardé à se faire des amis français et, au final, c’est en France qu’il a le plus de liens amicaux et familiaux, même si ses racines resteront toujours au Brésil. La preuve de la bonne intégration de Marquinhos est qu’il fait désormais partie du gratin du gotha spécifiquement parisien, comme il l’a démontré récemment en invitant ses amis pour un tournoi de poker pour la bonne cause, où l’on retrouvait des figures de la capitale comme Rim’K ou Géraldine Maillet.

La tête sur les épaules

Le fait qu’il soit resté à Paris lors de la longue pause débutée en mars, quand Neymar, Cavani ou Thiago Silva se précipitaient pour rentrer au Brésil ou en Uruguay, a également fortement participé à son rayonnement parmi les supporters parisiens qui le jugent désormais comme le candidat le plus naturel au brassard de capitaine. Qui plus est, et c’est peut-être là le plus significatif, si le PSG est un club qui compte de nombreux détracteurs, Marquinhos est apprécié, tout comme Mbappé par exemple, par un large public, fan de foot mais pas forcément du PSG.

Ainsi, si Neymar est la star du PSG, Marquinhos en est l’âme, et il est devenu un Parisien à part entière, ce qu’aucun autre Brésilien du club n’a vraiment réussi à faire avant lui.