Rolling Stones à la U Arena : les papys toujours d’attaque !

Rolling Stones à la U Arena : les papys toujours d’attaque !

Paris Vox s’est rendu au concert des Rolling Stones du mercredi 25 octobre. Nous vous proposons un compte-rendu de cette soirée.


Les Rolling Stones étaient à Paris pour plusieurs dates de concerts. Comme à chaque fois, c’est un évènement particulier pour les fans de rock. Ce concert fait partie de la tournée “No Filtrer”. Le concert du 25 octobre est la dernière date parisienne et européenne. Les Rolling Stones étaient invités pour l’inauguration de la U Arena.
Cela fait plus de trois ans que le groupe anglais n’est pas venu à Paris, c’était le 13 juin 2014 au Stade de France.

Leur passage à Paris coïncide avec le lancement d’une ligne de produits dérivés PSGxRollingStones, voir notre article ici.

Organisation perfectible …

Premier constat, l’organisation de la U Arena est déplorable. De longues queues se forment et le personnel tient un discours  incohérent… Par exemple, pour accéder à la fosse or il faut traverser toute la fosse normale. Ce manque d’organisation est probablement dû au manque d’expérience et à l’inauguration somme toute récente de l’enceinte.

Point positif par contre, les points de restauration et débits de boissons, aussi nombreux que bien organisés et achalandés.

La U Arena semble être plus taillée pour être une salle de spectacle plutôt qu’un stade de rugby. On ne voit d’ailleurs pas d’inscriptions Racing 92.

La première partie est assurée avec brio par Cage the Elephant. 

… mais show grandiose !

21h05 début du concert des Rolling Stones.  L’ambiance est assez calme dans l’arène, sur scène c’est tout le contraire. Mick Jagger bouge et danse partout, il alterne prise de parole en anglais et en français. Keith Richard enchaine les cigarettes et les chansons ! Ron Wood est visiblement également en forme. La complicité sur scène entre les membres du groupe est somme toute sympathique. 

Au final, 2h30 de show mais on en aurait demander encore plus. Les papys sont encore la et pour longtemps enfin on l’espère, au vue de la bonne prestation du soir. La pyrotechnie arrive assez tard, après la dernière chanson, délibérément ou couac d’organisation ?

Le retour en transport se fait tranquillement. La RATP n’a pas sous estimé l’impact du concert pour les transports et c’est agréable !

 

Fermer le menu