NTM à Bercy !

NTM à Bercy !

Paris Vox – Pour leurs 30 ans de carrière, Joey Starr et Kool Shen, le duo fondateur de NTM, ont décidé de remonter sur scène à Bercy pour 3 dates.


Paris Vox vous propose une immersion,  le vendredi 9 mars, au coeur du concert de NTM, les désormais « papys du rap ».

Arrivés autour de 18 h 30 à Bercy, nous sommes  surpris de voir une population de quarantenaire. Il y a en effet très peu de jeunes de 20 – 30 ans. La nouvelle génération en semble être très sensible au son des « pionniers » du rap français…  Une fois dans l’enceinte, on remarque que les magasins de produits dérivés sont pris d’assaut. Les prix pratiqués sont pourtant quelque peu excessif…

On trouve notre place. La salle est peu remplie à 20h00, qui est l’heure de début du concert. Nous avons eu droit à un petite première partie avant d’attendre jusqu’à 21 h 20 pour enfin voir NTM sur scène.

Bruno et Didier commencent par « On est encore là » puis enchaînent par leurs classiques comme « C’est clair », « Passe le oinj », « Laisse pas trainer ton fils », « Paris sous les bombes », « Seine-Saint-Denis style » etc… La plupart de leurs tubes sont joués, mais grosse déception de ne pas avoir eu « La Fièvre » en live. Certains titres étaient revisités musicalement, pas toujours pour le meilleur…

NTM
NTM pense à ses copains, mais le show est trop rapide !

Raggasonic monte sur scène pour chanter « Aiguisé comme une lame » puis Kool Shen  invite Busta Flex pour deux titres dont « L’avenir est à nous”.
Kool Shen et Joey Starr s’accordent également des moments « solos » sur la scène. Nathy rejoint Joey.

Enfin, il n’était pas possible d’imaginer ce concert sans voir débarquer Lord Kossity  pour « Ma benz » accompagné d’une dizaine de danseuses en short très (très) courts et aux tenues évocatrices.

On retrouve aussi Oxmo Puccino  et le Rat Luciano qui chantent « That’s my people ». Suivi de Busta Flex  et Lord Kossity encore pour « IV my people”.

Le concert est peut-être un peu trop formaté, bien loin des concerts chaotiques de notre jeunesse. Par exemple, les interactions avec le public semblent trop préparées, convenues. On notera que Joey Starr interpelle plusieurs fois la foule pour l’inciter à ranger les portables afin de profiter du concert.

Deux interludes de danseurs sont proposés mais ont un intérêt assez limité… Le concert de NTM aura duré moins de 1 h 40 ce qui nous laisse légèrement sur notre faim…

Fermer le menu

In Memoriam
Nouveau CD In Memoriam