Serge Dassault ne se représentera pas

Serge Dassault ne se représentera pas

Paris Vox- Le sénateur de l’Essonne ne se représentera pas.


Serge Dassault a annoncé hier sa volonté de ne pas se représenter à son mandat de sénateur. Son parti, Les Républicains, ne souhaitait pas renouveler sa confiance au doyen des sénateurs français.

L’homme, âgé de 92 ans, est actuellement en instance d’appel suite à sa condamnation pour blanchiment de fraude fiscale. Nous relations cette décision de justice dans un article ici : https://www.parisvox.info/2017/02/03/serge-dassault-condamne/

L’homme bien que très âgé n’en demeure pas moins l’un des barons les plus influents de la droite.

Cette influence est bicéphale :

  • Médiatique
  • Industrielle

L’influence médiatique s’est encore récemment démontrée lors de la dernière élection présidentielle. Nicolas Dupont Aignan avait affirmé lors de la campagne électorale que Serge Dassault avait fait pression sur lui pour qu’il retire sa candidature au profit de François Fillon. Il lui promettait en échange une meilleure couverture de son journal le Figaro et des places de choix dans l’équipe Fillon.

L’influence industrielle ne se dément pas bien qu’il n’occupe désormais que des postes honorifiques au sein de Dassault aviation et industries.

Le sénateur est classé dans le top 5 des fortunes françaises et le top 60 des fortunes mondiales. Il aura occupé des postes en politique depuis plus de quatre décennies. Ainsi, il aura occupé le poste de maire de Corbeil Essonnes, de conseiller général et régional notamment.

C’est le fils de Marcel Dassault fondateur de l’entreprise éponyme qui valut tant de succès et de richesses à la famille.

Le parti Les Républicains n’a pour l’heure pas indiqué à qui il souhaitait accorder sa confiance pour représenter le parti aux sénatoriales. De même on ne connaît pas les raisons invoquées par le parti pour ne pas avoir donné à nouveau l’investiture à l’ancien maire de Corbeil Essonnes.

Sans doute l’âge avancé du sénateur couplé à ses soucis judiciaires auront forcé la décision des instances du parti.