Après Copé, Hidalgo tend la main à En Marche !

Après Copé, Hidalgo tend la main à En Marche !

Paris Vox – Les scénarios pour les élections municipales de 2020 se multiplient. Dernière évocation publique, la déclaration d’Anne Hidalgo qui tend la main à un rapprochement avec le parti d’Emmanuel Macron.


Pas une semaine ne se passe sans que des responsables politiques parisiens esquissent des plans pour les municipales de 2020. La semaine dernière, c’était Jean-François Copé qui proposait une majorité Les Républicains – La République En Marche.Cette éventualité a eu assez peu d’échos dans sa famille politique rongée par les ambitions personnelles.

Anne Hidalgo, dans un entretien qu’elle accorde à Libération, laisse une porte ouverte à une coalition qui regrouperait plusieurs forces politiques dont LREM :

« Moi, en tout cas, je porterai une candidature de coalition, comme je l’ai toujours fait. »

Il est important de rappeler que la majorité municipale actuelle est composée d’élus venant du Groupe communiste – Front de Gauche, du groupe Écologiste, des radicaux de gauche et d’un groupe réunissant les socialistes et apparentés.  Difficile de voir comment le groupe La République En Marche pourrait siéger aux côtés de socialistes et de communistes qui se disent adversaires au niveau national… 

Le feuilleton électoral reste toujours aussi trouble semaines après semaines. Une seule chose est sûre, le parti présidentiel tient en grande  partie la clé du résultat. Le résultat quasi soviétique d’Emmanuel Macron lors du second tour de l’élection présidentielle (près de 90 % des voix) fait de son parti un acteur incontournable des futures élections municipales à Paris.

D’ici 2020 et les élections de nombreuses positions auront le temps d’évoluer. On pourra toutefois regretter ces déclarations et calculs politiciens deux ans avant le scrutin alors que Paris a de nombreux défis à relever…

 

Fermer le menu