Arnaud Péricard, nouveau maire de Saint-Germain

Arnaud Péricard, nouveau maire de Saint-Germain

Paris Vox – La mairie de Saint-Germain en Laye était sans maire depuis le décès soudain d’Emmanuel Lamy le 24 mai dernier. Un nouveau maire à été élu hier.


Emmanuel Lamy, qui est décédé à l’âge de 69 ans, laisse une mairie dont il était l’élu suprême depuis 18 ans. Hier, mercredi 7 juin, un conseil municipal extraordinaire s’est tenu afin de désigner un nouveau maire pour la commune des Yvelines.

Le conseil municipal a commencé par un hommage à l’élu défunt. Une minute de silence a ainsi été observée.

Par la suite, un nouveau conseiller municipal à été intégré (Stéphane Coutant). Ensuite un appel à candidature à été lancé pour le poste de maire. Deux candidats se sont présentés : Arnaud Péricard (Les Républicains) et Agnès Cerighelli (sans étiquette).

Monsieur Péricard a emporté l’adhésion d’une très large majorité des présents, avec 36 voix  contre une seule pour son adversaire.

Le résultat total était le suivant :

36 voix pour Arnaud Péricard
1 voix pour Agnès Cerighelli
5 votes blancs
1 vote nul

Arnaud Péricard est né et à grandi à Saint-Germain en Laye. Il est élu depuis 2008 au conseil municipal de la ville, en 2014, il a été nommé maire adjoint avec pour charge le domaine culturel.

Dans sa vie privée, l’homme est marié et père de trois enfants. Professionnellement, l’édile est avocat et associé du cabinet CPC & associés. Il est le fils de Michel Péricard qui fut député et maire entre 1977 et 1999.

Le discours d’Arnaud Péricard a rendu hommage aux deux derniers maires de la ville :

« Pendant 40 ans, de 1977 à 2017, par leur dévouement, leur engagement, leur passion pour Saint-Germain, ils ont simplement rendu notre ville plus belle, plus chaleureuse, plus accueillante, plus moderne. Ils ont été deux pionniers de leur temps.

Pour Michel, de l’écologie politique.

Pour Emmanuel, du vivre-ensemble. »

Puis a enchaîné sur un discours de sa vision de la ville :

« Les exigences sont de plus en plus fortes et les ressources de plus en plus comptées. L’environnement législatif toujours évolutif nous contraint à nous adapter vite, sans préavis.

Enfin le besoin de sécurité, dans la vie quotidienne des Français, n’a jamais été aussi fort. C’est pourquoi j’ai aussi la conviction que notre ville ne peut plus se penser seule. Elle fait partie d’un ensemble, d’un réseau de villes très proches et indispensables à son développement et à sa cohérence.

Soyons à l’écoute de nos partenaires et de nos concitoyens, qui parfois à juste titre ne comprennent plus les doublons et les discontinuités territoriales alors que nous sommes si proches.

Et sachons également nous inscrire avec sérénité dans le Grand-Paris, qui avec six millions et demi d’habitants, constitue pour nous un redoutable défi.

Il nous faut nous interroger sur notre taille critique et créer un territoire suffisant pour être en mesure de relever les défis des transports, de la création des richesses et des emplois, de l’habitat et du développement durable.

Il va falloir faire front.

Dans un environnement de plus en plus contraint et concurrentiel, soyons bien sûr réalistes, vigilants mais surtout soyons positifs, optimistes et confiants pour Saint-Germain. »

L’ensemble du discours du nouveau maire de Saint-Germain en Laye est disponible ici : http://www.saintgermainenlaye.fr/fileadmin/sgl-site/document/agenda/Juin_2017/Discours_Arnaud_CM_7_juin_2017.pdf

 

 

Fermer le menu