Valls et Macron s’écharpent au Palais Bourbon

Valls et Macron s’écharpent au Palais Bourbon

Paris Vox – La tension semble à son comble entre le premier ministre Manuel Valls et son ministre de l’économie, le très médiatique et volubile Emmanuel Macron. En effet, hier après-midi, mardi 10 mai, en marge des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale, les deux hommes ont eu un échange extrêmement vif sous les yeux médusés de leurs collègues. Déjà agacé par une question du député Les Républicains Georges Fenech sur la levée de fonds qu’aurait effectué Emmanuel Macron pour financer son mouvement en marge d’un voyage officiel à Londres, Manuel Valls, contraint de défendre son ministre, l’a ensuite violemment pris à partie une fois revenu sur le banc du gouvernement.
Le premier ministre a alors reproché à Emmanuel Macron son entrevue accordée au quotidien « Sud Ouest », et dans laquelle il dénonce la «caste politique ». Une déclaration jugée inacceptable par Manuel Valls qui peine de plus en plus à supporter le « cavalier seul » du ministre de l’économie qui cherche de plus en plus clairement à marquer ses différences avec le « vieux monde politique » et à placer ses pions en perspective des futures échéances électorales.
Un accrochage qui n’a pas échappé aux caméras de télévision et qui a poussé le maire de Lyon, Gérard Collomb, à lancer un « appel au calme » sur la chaîne « Public Sénat » demandant aux « hommes d’oublier leurs ambitions personnelles quand l’avenir du pays est en jeu ».

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance