Faire un don
“Dry January” à Paris aussi…

“Dry January” à Paris aussi…

Paris Vox – “Dry January” qu’on pourrait traduire par Janvier sobre est un défi lancé aux personnes soucieuses de ne controler leur consommation ethylique.

La société française est de plus en plus influencée par des modes provenant d’outre-manche ou d’outre-atlantique. Le fait que de nombreuses villes et institutions françaises lancent le défi d’un mois de janvier sans alcool en est une nouvelle preuve. Le “Dry January” a été pensé par l’organisme britannique Alcohol Change UK en 2013. Il s’agissait de proposer aux citoyens anglais de s’imposer un mois sans absorption d’alcool. Le mois de janvier est choisi après les fêtes, moment où les écarts alimentaires et éthyliques sont plus fréquents.

Ce mouvement a fait des émules et de nombreux magazines ou sites internet s’y sont intéressés et en ont fait la promotion. À l’image de Bertrand Usclat qui expliquait à sa façon, dans son programme humoristique Broute, ce qu’est le “Dry January”.

Un buraliste organise son Dry January - Broute - CANAL+
Lire cette vidéo sur YouTube.

Des associations ont également relayé le défi du mois sans alcool. La Mairie de Paris emboite aujourd’hui le pas, ainsi que d’autres villes françaises comme Rennes ou encore Brest. Stopper la consommation d’alcool pendant un mois à des effets et des bénéfices comme le confirment nos confrères de Breizh Info : Meilleur sommeil, regain d’énergie, meilleure concentration et une consommation qui reste maitrisée plusieurs mois après janvier.

Qui sautera le pas ?