Paris : la valse des subventions continue

Paris : la valse des subventions continue

Paris Vox –  A chaque conseil de Paris, son lot de subventions. Paris Vox vous propose une recension d’une partie des subventions votées par le conseil de Paris lors de sa séance de septembre.


La mairie de Paris verse chaque mois des subventions à diverses associations. Certaines sommes sont versées à des organismes situés à l’étranger ce qui interroge sur le rôle de Paris dans le co-développement ou encore sur l’ingérence dans des politiques locales.

Les subventions à l’étranger contre le SIDA

85 000 euros de subventions pour l’association Coalitions Plus pour lutter contre le sida au Sénégal auprès des populations les plus à risque, les prostituées, les homosexuels et les groupes vulnérables. Selon le conseil de Paris, cette subvention permet d’aider des catégories de populations bien souvent stigmatisées et rejetées au sein de leur communauté.

15 000 euros de subventions à l’association CFS Gk-Savar  dans le cadre de la lutte contre le sida au Bangladesh. L’action se tiendra dans la ville de Daulotdia au Bangladesh. Cette commune est un véritable « bordel à ciel ouvert », on y dénombre pas moins de 1463 prostituées selon le recensement de l’association. La prostitution est légale dans ce pays musulman, mais rien n’est fait pour aider les prostituées qui sont mises au ban de la société.

Subvention d’accès à l’eau au Tchad

75 027 euros de subvention avec l’association IDO pour son projet d’accès à l’eau dans les départements des Logone au Tchad.

Les subventions de lutte contre les discriminations

La ville de Paris engage un montant total de 145 000 euros pour 26 projets de lutte contre les discriminations. Parmi ces subventions, on notera le versement de 2 000 euros à « l’Association de soutien aux amoureux au ban public », une association qui lutte contre les discriminations subies et ressenties par les couples binationaux dans l’accès à leurs droits.  On peut également noter la subvention versée à la « Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) » dont l’action vise à contribuer à la réalisation des politiques de réduction des inégalités et à judiciariser la lutte contre les discriminations grâce aux permanences et aux campagnes des sensibilisation lors des fêtes de quartier, la semaine de lutte contre les discriminations du 19ème arrondissement et au sein des foyers de travailleurs migrants ».

Ces subventions sont plus politiques qu’il n’y parait et de nombreux organismes LGBT accèdent à ses subventions comme l’’association MAG-Jeunes gais, lesbiennes, bi et trans, L’Association des journalistes LGBT …

Les migrants et réfugiés pas oubliés

183 000 euros seront repartis entre 13 associations (dont Emmaus, Rervivre, l’Ordre de Malte, Transmettre un Horizon à Tous) dans le cadre d’une « Mobilisation de la communauté de Paris pour l’accueil des réfugié.e.s ». 

Fermer le menu