Faire un don
Le Virage dans le viseur ?

Le Virage dans le viseur ?

Paris Vox – Quelques semaines après les 30 ans du virage Auteuil, certains de ses membres s’illustrent en tribune… d’un autre club Parisien !

Des membres de la porte 411, groupuscule, souvent de jaune vêtu, affilié à la “K-soce team”, dont les drapeaux flottent toujours dans le virage Auteuil, se sont illustrés dans des bagarres au stade Charlety lors d’un match de coupe de France, opposant le Paris FC à l’Olympique Lyonnais le 17 décembre dernier.

Qui des uns ou des autres a commencé la rixe ?  Nombreux sont les débats qui animent les divers journaux qui relaient l’information… Mais les questions qu’il faut réellement se poser ne sont-elles pas de savoir ce que faisaient ces « supporters » du PSG à ce match ? Même si la réponse est évidente pour le milieu du « supporterisme Ultra » et des groupes politisés, quelle sera la sanction infligée par le PSG ? Sera-t-elle à la hauteur de celles, radicales, prises il y a quelques semaines à l’encontre de groupes de la Tribune Boulogne?

En effet, on connait les décisions prises par le club lors de l’attaque des “Paname rebirth”, à savoir la dissolution des deux autres groupes résidents en tribune Boulogne, parmi lesquels le “Block Parisii”. Sans preuves, sans coupables, avec un dossier vide, le PSG a sanctionné tous les supporters dits « ultras » de Boulogne (voir ici).

Lors des derniers affrontements de Charlety, on apprend que des individus ont été identifiés (porte 411), interrogés, et que des enquêtes sont en cours… Preuves à l’appui, photos éloquentes largement diffusées.

Que fera donc le PSG à l’encontre du virage intouchable ? Les sanctions seront-elles collectives comme pour Boulogne, puisque les faits et les preuves sont présents, ou alors la lune de miel engagée depuis des années entre un virage et ses dirigeants sera-t-il salvateur pour encore quelque temps ?

Le Collectif Ultra Paris s’est déjà désolidarisé de ses éventuels membres impliqués, dans un communiqué qui entache un peu le mot « collectif », mais lorsque l’on veut garder sa position il faut savoir renier les éléments les plus « dérangeants »… Le « petit » collectif prendrait-il exemple sur la « grande » entreprise politique qu’est devenue le Paris SG Football Club? Pour un peu de légèreté, citons une phrase tirée d’un film des Inconnus : «  Une société, c’est comme une montgolfière, pour qu’elle décolle faut lâcher du lest de temps en temps… ». Le mouvement Ultra a toujours été associé à plus ou moins de violence, menteurs sont ceux qui le nient et il est plutôt dans la mentalité « ultra » de soutenir ses membres, même lorsqu’ils sont pénibles. Certains préfèrent se taire et d’autres soigner leur image en grande pompe.

On sait déjà que le PSG s’est dit, officiellement, ne pas se sentir concerné par cette affaire qui n’est pas un match du PSG… Que faut-il comprendre ? Qu’un supporter peut se comporter de manière violente en étant affilié à un groupe de supporter du PSG seulement et seulement s’il ne s’agit pas d’un match du club de la capitale ? Ce qui est certain, c’est que nous aurons certainement une énième preuve du « deux poids deux mesures » qui règne en maitre grâce à une direction qui sait fermer les yeux quand cela arrange ses juteuses affaires.

Une chose est certaine à ce jour, et ne concerne en rien la capitale, L’Olympique Lyonnais est exclu de la coupe de France et les regards sont braqués sur ses supporters … 

À suivre…