Faire un don
Des habitants d’appartements historiques refusent les travaux imposés par la mairie de Paris

Des habitants d’appartements historiques refusent les travaux imposés par la mairie de Paris

Paris Vox – Le collectif HBM (Habitation à bon marché) a fait connaître son mécontentement. Et pas de façon discrète ! Mercredi dernier, alors que le conseil de Paris se déroulait à l’Hôtel de Ville, ce groupe qui rassemble des habitants d’appartements HLM (Habitations à Loyers Modérés) dits « briques rouge » (anciens logements ouvriers très présents dans certains quartiers de Paris), s’est époumoné sous les fenêtres du bureau d’Anne Hidalgo, le maire de Paris.

La raison ? L’installation par Paris Habitat, principal bailleur social de la ville, de VMC (Ventilation Mécanique Centralisée) dans l’ensemble des logements dans le cadre de son plan climat et de son plan de rénovation de logements d’ici 2050. Seulement, les habitants refusent ces travaux car ils sont inadaptés et surtout viendraient dénaturer les lieux et rogner de la surface. En effet, ces VMC nécessitent l’installation de coffrages pour faire passer gaines et conduits ainsi que des faux plafonds aux tailles démesurées selon les habitants. Dans la cité Contenot-Decaen dans le XIIème arrondissement de Paris, les habitants avaient même empêchés les ouvriers de rentrer dans les appartements.

Les habitants expliquent que les habitations ont une ventilation naturelle avec des grilles d’air hautes et basses, prévues dans les plans depuis leur construction. Les travaux prévus ne seraient donc pas nécessaires et répondraient donc plutôt à une logique financière via des accords avec les prestataires sélectionnés ainsi que la volonté de bénéficier d’aides de l’Etat, accordés dans le cadre de plans de rénovation et d’isolation.


Soutenu par la maire divers droite du Vème, Florence Berthout, le collectif n’arrive pas encore à amorcer un dialogue avec Paris Habitat qui rejette en bloc toutes les accusations.