Faire un don
« Tour Triangle » : le Conseil de Paris a adopté hier trois vœux demandant l’abandon du projet

« Tour Triangle » : le Conseil de Paris a adopté hier trois vœux demandant l’abandon du projet

Paris Vox – Le Conseil de Paris a adopté hier trois vœux demandant l’abandon ou le report du projet controversé de la tour Triangle, dont le chantier doit débuter d’ici la fin de l’année.

Le vœu du groupe EELV et apparentés, alliés de la maire (PS) Anne Hidalgo, demandant l’abandon d’un projet jugé « anachronique », a été adopté avec 90 voix pour sur 163 conseillers, dont celles de l’opposition de droite et du centre.

Les deux vœux des groupes LR et MoDem demandant que la Ville sursoie au projet dans l’attente du futur PLU bioclimatique, à l’horizon 2024, ont été adoptés sans majorité absolue, les Verts s’abstenant en dénonçant le « manque d’ambition » et « l’hypocrisie » de l’opposition, qui s’était alliée au PS pour faire voter le projet par la même assemblée en 2015.

Les groupes PS et PCF n’ont pas pris part aux votes, suivant en cela le premier adjoint (PS) Emmanuel Grégoire, qui a rappelé que le projet avait été « débattu à de très nombreuses reprises ».

La tour Triangle est un projet d’édifice situé au parc des expositions de la porte de Versailles (15e arrondissement de Paris) et considéré immeuble de grande hauteur pour le risque incendie par le droit français. Les travaux devraient commencer à la fin de l’année 2021.

Le chantier de cet édifice de 180 mètres de hauteur, relancé en 2011 par la mairie de Paris1, aurait dû débuter en 2013-2014.

En proie à une forte opposition des riverains et de Parisiens, le projet est rejeté par le Conseil de Paris le 17 novembre 2014, malgré le soutien de la maire de Paris nouvellement élue, Anne Hidalgo.

Il est finalement approuvé lors d’une délibération du conseil de Paris le 30 juin 2015. Le 9 novembre 2017, l’association Vision Grand Paris présente son soutien au projet. Le début des travaux est prévu fin 2021 et l’ouverture en 2024.

Cependant, en octobre 2021, après l’ouverture en juin 2021 par le parquet national financier d’une enquête préliminaire concernant des soupçons de « favoritisme », ces travaux ne sont toujours pas entrepris.