Faire un don
Connaissez-vous l’abbaye de Novy Dvur, la première abbaye trappiste tchèque ?

Connaissez-vous l’abbaye de Novy Dvur, la première abbaye trappiste tchèque ?

Paris Vox – En 2002, l’abbaye de Novy Dvur est la toute première abbaye trappiste implantée en République Tchèque ! Cette dernière accueille en effet, après la chute du rideau de fer, au cours des années 90, une vingtaine de jeunes Tchèques désireux de devenir moines. Après avoir été formés à l’abbaye de Sept-Fons pendant dix ans, il était prévu qu’ils rentrent en 2002 dans leur pays pour installer une fondation. Aujourd’hui, l’abbaye a su se fondre dans le paysage local, en suscitant des vocations, en assurant son économie et en adoptant une vie spirituelle stable. Prêts pour un voyage à travers les terres d’Europe centrale ? Attachez vos ceintures ! Divine Box vous embarque découvrir l’abbaye de Novy Dvur, son histoire, ses principales évolutions, et sa situation actuelle !

Une vue d’ensemble des bâtiments tous neufs de l’abbaye © Abbaye de Nový Dvůr

Un début pas facile !

En République Tchèque, alors que le mur de Berlin vient de tomber, les vocations affluent. Face à cette demande, l’abbaye de Sept-Fons accueille en son sein une vingtaine de jeunes Tchèques voulant rentrer dans les ordres. Ainsi, après avoir été formés à l’abbaye de Sept-Fons, ils organisent leur retour sur le lieu de leurs origines. Et les voilà partis pour l’aventure ! Ils rentrent donc en République Tchèque pour créer le monastère de Nový Dvůr, comme prévu.

Mais retourner au pays ne s’annonce pas aussi facile que prévu pour des moines ! En effet, il n’existe presque aucune communauté monastique sur place dans cette région déchristianisée de la Bohème. Deux raisons expliquent cela :

  • 200 ans auparavant, l’empereur d’Autriche Joseph II a interdit les ordres contemplatifs
  • et plus récemment, le régime communiste a fait des ravages en 1950 en liquidant tous les ordres religieux.

Côté vie religieuse, c’est donc un calme plat en République Tchèque : un grand défi pour ces tout jeunes moines !

Les moines en plein office, une vraie présence dans cette région déchristianisée ! © Abbaye de Novy Dvur

Moderne et efficace !

Pour autant, ils finissent par y arriver. En 1999 en effet, les moines de l’abbaye de Sept-Fons trouvent finalement le lieu : ce sera une vieille ferme à l’ouest du pays. Quelques frères Tchèques y sont missionnés pour remettre totalement à neuf ce bâtiment datant de 1760 et restaurer son vaste domaine ! D’ailleurs, lors de la pose de la première pierre, quelque 4000 spectateurs sont présents !

Le chantier est terminé en à peine deux ans de travaux : c’est vous dire le foi et la motivation qui animent cette communauté, qui reste très reconnaissante des multiples dons privés dont ils ont bénéficié pour financer la construction du monastère. L’inauguration du prieuré a lieu en 2002, et c’est parti !

Un architecte peu commun pour une abbaye …

Côté architecture, les moines ont réussi à dégoter le très fameux John Pawson ! Eh oui : il s’agit bien du grand architecte anglais, surtout connu pour avoir conçu l’intérieur du Musée du Design de Londres ! Dingue, non ?

Ce qui marque le plus est son style très minimaliste, qui s’accorde en fait très bien avec l’architecture cistercienne, simple et sobre par nature. Résultat donc : une abbaye flambant neuve, qui va pouvoir rayonner en terre peu chrétienne…

Simplicité et sobriété : voilà l’idéal cistercien retranscrit dans l’architecture de cette ancienne ferme, transformée en abbaye ! © Arquitecturaviva

Soyez dans la joie et l’allégresse !

En 2011, c’est une immense joie pour l’abbaye de Nový Dvůr ! Enfin, la communauté tchèque acquiert son autonomie (spirituellement et économiquement ) vis-à-vis de l’abbaye de Sept-Fons. Elle devient donc une “abbaye” officielle et se dote de son propre père abbé. Il y a de quoi fêter cette grande première dans la vie chrétienne du pays !

Les festivités sont de la partie. Les invités défilent en nombre, le père abbé de Sept-Fons se déplace pour l’occasion, et les repas égayent ces quelques jours de célébration ! Un gâteau aux armes de Nový Dvůr est servi, décoré d’une crosse en pâte d’amande, symbole du père abbé tout juste élu !

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, une trentaine de frères vit à Novy Dvur. Comme tous les trappistes, les moines sont fidèles à la règle de saint Benoît. Leurs mots d’ordre sont : Ora et Labora (Prière et Travail). Ils suivent donc sept offices par jour, dès 3h15 le matin, heure à laquelle un frère réveille tous les autres dans le couloir avec une grosse cloche !

Sur place, la moyenne d’âge est de 35 ans, ce qui est super jeune, et implique énergie et santé pour se consacrer à la gestion de leur grande forêt, à la culture de leurs champs et à l’élevage de moutons et de vaches. Ils cartonnent même dans le domaine des produits monastiques avec leurs fameuses moutardes de Novy Dvur : à la tomate, à l’olive, au persil et à l’ail, il y en a pour tous les goûts : chapeau !

Un moine de l’abbaye de Novy Dvur avec leurs moutons © Abbaye de Novy Dvur

Où acheter les produits de l’abbaye de Novy Dvur ?

Et maintenant qu’on a fait le tour de l’abbaye de Novy Dvur, il ne reste plus qu’à déguster leurs produits ! Pour cela, le mieux est d’aller directement sur place bien sûr. Voici l’adresse du monastère : Opatství Nový Dvůr Dobrá Voda 20, CZ 364 01 Toužim, République Tchèque.

Mais si c’est un peu loin pour vous, cliquez ici pour retrouver en ligne tous les produits de l’abbaye de Novy Dvur !