Faire un don
Les bénédictines de Bouzy-la-Fôret et l’histoire de leur Eau d’Emeraude

Les bénédictines de Bouzy-la-Fôret et l’histoire de leur Eau d’Emeraude

Paris Vox – C’est au cœur du Loiret, non loin des bénédictins de Saint-Benoît-sur-Loire, que se trouve le monastère de Bouzy-la-Forêt. Ce qui fait la renommée de ces sœurs, c’est leur fameuse Eau d’Emeraude que vous connaissez peut-être… Fabriqué depuis près de 400 ans par la communauté, ses bienfaits et ses utilisations sont multiples et très recherchés… Bref, êtes-vous prêts à découvrir l’histoire de la communauté et tous les secrets que recèle cette mystérieuse eau ? Allez hop c’est parti, suivez Divine Box votre guide !

Eglise du monastère de Bouzy-la-Forêt, lors d’un des 7 offices quotidiens des soeurs © Bénédictines de Bouzy-la-Forêt

L’histoire de la communauté : beaucoup de déménagements !

Tout commence au début du XVIIe siècle : les sœurs font alors partie de la congrégation du Calvaire, créée en 1617 à Poitiers par Madame d’Orléans, la cousine d’Henri IV, rien que ça ! Très tôt la congrégation des bénédictines du Calvaire fait des étincelles, dès 1638 à Orléans, par la fondation d’un premier monastère. Malheureusement, la Révolution arrivant à grand pas, elle fait des ravages comme dans beaucoup de monastères. La dissolution de la communauté s’impose et les sœurs sont chassées de l’abbaye. Snif, snif…

Mais la communauté ne se laisse pas abattre car un petit groupe de moniales s’installe juste derrière la cathédrale d’Orléans et ravive la vie monastique au cours du XIXe siècle.

La période qui suit est marquée par de multiples déménagements, au gré des événements du XXe siècle notamment. Durant la Seconde Guerre mondiale, leurs bâtiments ayant été bien malmenés par le conflit, c’est rebelote ! Les sœurs migrent à nouveau mais cette fois à Saint-Jean-de-Braye, dans le Loiret. Ce n’est qu’au tout début du XIXe siècle qu’elles creusent leur trou à Bouzy-la-Forêt, dans le tout nouveau monastère qu’elles y ont fait construire. Pfiou, on y est !

Antoinette d’Orléans, cousine d’Henri IV et fondatrice de la congrégation des bénédictines du Calvaire – © Dictionnaire ordre monastique de Fontevraud

Et la communauté aujourd’hui ?

De nos jours, l’abbaye Notre-Dame de Bouzy-la-Forêt accueille treize moniales, qui vivent selon la règle de Saint Benoît “ora et labora”, prière et travail. Leurs journées sont donc ponctuées par sept offices, dont le premier est à 6h30, et quelques heures de travail qui occupent donc dans leur vie une place bien particulière. En plus des tâches habituelles à une communauté (ménage, cuisine etc…), elles consacrent leurs efforts à la production de leur fameuse Eau d’Emeraude, lotion dont la recette reste un secret… On vous en parle tout de suite, suivez-nous !

Les plantes utilisées pour produire la mystérieuse Eau d’Émeraude, au monastère de Bouzy-la-Forêt – © Bénédictines de Bouzy-la-Forêt

L’Eau d’Émeraude : mystère et boule de gomme !

La mystérieuse fabrication de l’Eau d’Emeraude débute au XVIIe siècle, très rapidement après la création de la congrégation du Calvaire. Selon la légende, c’est un apothicaire qui aurait confié ce secret à une future religieuse. En lui transmettant la recette de cette lotion, il lui aurait assuré qu’ « avec cela, tes sœurs ne manqueront jamais de pain » ! C’était pour lui une façon d’offrir à la communauté ses remerciements pour son aide prodiguée quelques années auparavant. Et c’était bien vu de sa part, car depuis près de 400 ans la recette de cette lotion, que les sœurs se transmettent de générations en générations, connaît un franc succès !

Pour la petite anecdote, un personnage illustre a même loué les vertus de l’Eau d’Emeraude… C’est la marquise de Sévigné, sacré coup de pub ! Dans une lettre à sa fille, elle en parle en ces termes : « Je mets de l’Eau d’Émeraude si agréable… sur ma jambe… elle console et perfectionne tout » (lettres du 20 Juin et du 1er Juillet 1685). Dingue, non ?

Après l’histoire de l’Eau d’Emeraude, parlons plutôt de ce qu’est vraiment ce produit et quelles sont ses utilisations. Voilà ce qu’il faut savoir : c’est une lotion alcoolique (50% vol) distillée par les soeurs de Bouzy-la-Forêt à partir de miel et de plantes aromatiques (sauge, menthe poivrée et romarin) aux vertus antiseptiques, cicatrisantes et toniques. Et en plus, elle est adaptée à tous types de peau, donc à utiliser par toute la famille ! Voici la liste de ses principaux bienfaits :

– elle apaise les problèmes de peau des adolescents et l’irritation d’après rasage des papas,

– elle soulage les rhumatismes des personnes âgées,

– elle calme les échauffements des muscles et des tendons des sportifs,

– elle cicatrise les petits bobos et piqûres du quotidien des enfants.

Voici soeur Élisabeth de la Trinité contrôlant attentivement la température de l’Eau d’Émeraude – © La République du Centre

En savoir plus sur l’eau d’émeraude

Et si vous êtes encore avides de détails sur cette mystérieuse lotion, vous pouvez :

Les bienfaits de cette eau d’Émeraude sont multiples et son succès a traversé près de quatres siècles d’histoire ! – Divine Box