Faire un don
Abbaye de Landévennec : une abbaye millénaire, et un magnifique caramel au beurre salé !

Abbaye de Landévennec : une abbaye millénaire, et un magnifique caramel au beurre salé !

Paris Vox – Située au fin fond de la Bretagne, en Cornouailles, sur la presqu’île de Crozon, l’abbaye de Landévennec compte aujourd’hui 18 moines bénédictins. Depuis sa fondation par saint Guénolé vers 485, cette abbaye a traversé de nombreuses aventures. Incendies, pillages de viking, Révolution française : les moines n’ont pas été épargnés ! Allez, attachez vos ceintures, Divine Box vous dit tout sur son histoire mouvementée jusqu’à aujourd’hui. Sans oublier bien-sûr, leur délicieux caramel au beurre salé, déjà fameux dans le paysage monastique… !

L’abbaye de Landévennec est située en Cornouaille, à la pointe de la Bretagne – © Subiaco

Plus d’un millénaire d’histoire

Nous sommes au Ve siècle, en Bretagne sur l’île de Lavret. C’est là que vivent Guénolé et ses compagnons. Mais, missionnés pour fonder une abbaye, ils quittent Lavret. S’installant d’abord sur l’île de Tibidy, ils se retrouvent finalement à Landévennec, en 485. Cela signifie qu’il y a une vie monastique à Landévennec depuis plus de 1500 ans !

Mais revenons aux faits, ce n’est qu’en 818 que Louis le Pieux, le fils de Charlemagne, y impose la règle de saint Benoît. En effet, jusqu’ici la communauté suivait les usages monastiques irlandais. Désormais, ils seront bénédictins !

Les vikings pillent l’abbaye

Mais ensuite, le calme de cette nouvelle vie monastique à l’abbaye de Landévennec est bien troublé. En effet, en 913, des Vikings scandinaves pillent et détruisent l’abbaye, et forcent les moines à s’exiler. Heureusement, fidèles à eux-mêmes, les moines ont gardé leur sang froid, et on réussi à emporter dans leur fuite les vieux manuscrits de l’abbaye, ainsi que les reliques de saint Guénolé, leur fondateur ! Ils trouvent refuge dans le Nord de la France à Montreuil-sur-mer, et ne reviennent à l’abbaye qu’en 940 : tout est à refaire ! Ils mettent donc tous la main à la pâte, et les voilà lancés dans la construction d’une superbe abbaye de style roman, qui amorce une période faste pendant plusieurs siècles. Les moines reçoivent alors de grandes donations, et se retrouvent même à la tête d’une seigneurie. Rien que ça ! Mais malgré cela, le climat marin reste rude, et tous les deux siècles les moines sont obligés de restaurer les bâtiments… !

Ruines de l’ancienne abbaye pillée par les Vikings 10e siècle – © Abbaye de Landévennec

Deuxième épreuve… La Révolution !

Badaboum, et de deux ! Les moines ont connu une vie paisible pendant quelques siècles, mais la Révolution vient tout chambouler. L’abbaye est à nouveau pillée, les bâtiments sont vendus comme biens nationaux, et les moines sont exilés. Heureusement, en 1875, un siècle plus tard, l’abbaye reprend doucement vie grâce au Comte de Chalus qui rachète les ruines de Landévennec, et y installe un jardin exotique, avec de nombreux palmiers, plutôt “originaux” pour l’époque ! Et en plus, à quelques kilomètres de là, le monastère bénédictin de Kerbénéat (“chez Benoît”) prend vie, et propose d’aider les moines à restaurer l’abbaye de Landévennec !

Les moines se réunissent sept fois par jour dans la chapelle pour prier © La Croix

Et maintenant ?

De nos jours, la communauté de Landévennec compte dix-huit moines bénédictins, qui suivent toujours la règle de saint Benoît : “prie et travaille”. Le premier des sept offices de la journée commence ainsi à 5h20. Et entre les temps de prière commune, les moines s’adonnent au travail manuel : fabrication de leurs pâtes de fruits monastiques, confection du célèbre caramel au beurre salé de Landévennec, entretien du verger, confection de cidre, et même rédaction des Chroniques de Landévennec… Joli programme !

Les moines confectionnent de délicieuses pâtes de fruits © Divine Box

Et pour venir déguster tout ça ?

Le mieux, bien sûr, est d’aller directement sur place, dans cette belle abbaye au bord de la mer ! Que ce soit pour leur faire un simple coucou, pour participer à quelques offices, ou pour vous reposer quelques jours, les moines sauront vous accueillir comme le Christ (c’est dans la règle de saint Benoît !). Voici leur adresse : Abbaye Saint-Guénolé,  Rue Gorrequer, 29560 Landévennec. Sinon, vous pouvez aussi cliquer ici pour acheter en ligne les produits de l’abbaye de Landévennec, sur le site de Divine Box.