Faire un don
Seine-et-Marne : immigration illégale et détournement d’allocations

Seine-et-Marne : immigration illégale et détournement d’allocations

Paris Vox – Si les Français souffrent au quotidien des conséquences de l’immigration de masse, celle-ci représente une conséquente source de revenus illégaux pour de nombreux malfaiteurs. Ainsi, neuf Ukrainiens et Moldaves sont suspectés d’avoir fait venir des Roms clandestinement en Seine-et-Marne pour s’emparer de leurs allocations de demandeurs d’asiles.

Plus d’un million d’euros aurait ainsi été détourné en une dizaine de mois au détriment des demandeurs d’asiles (et des contribuables français!) arrivés en Seine-et-Marne, via une ou deux filières d’immigration clandestine des pays de l’Est.

La découverte de ce réseaux d’exploitation de l’immigration clandestine fait suite à un signalement effectué par préfecture seine-et-marnaise qui avait fait un signalement en raison de l’explosion du nombre de dossiers déposés par des Ukrainiens et des Moldaves.

Une enquête a donc été lancée en juin 2020 et a conduit à l’interpellation de neuf Ukrainiens et Moldaves, âgés de 18 à 56 ans, à Dammarie-lès-Lys, Émerainville et Senlis (Oise).

Ils ont été écroués et mis en examen pour aide à l’entrée au séjour irrégulier, escroquerie et recel en bande organisée.

Classiquement, les membres du réseau auraient fait miroiter à des étrangers, en situation de précarité, une vie meilleure en France, puis les « accompagnaient » dans leurs démarches administratives avant de les « renvoyer au pays » après avoir confisqué les cartes d’allocations permettant de toucher les généreuses aides de l’Etat Français.

Plusieurs centaines de cartes auraient été détournées et une partie de l’argent expédiée à l’étranger.

Rappelons qu’un célibataire qui fait une demande d’asile perçoit un peu plus de 400 € par mois, sommes majorées majorées pour les couples et les familles avec enfants. D’où le montant impressionnant de l’argent public détourné par les escrocs en moins d’un an qui donne une idée assez effrayante du coût global de l’immigration pour le peuple français.