Montreuil : un immeuble occupé par des migrants clandestins évacué

Montreuil : un immeuble occupé par des migrants clandestins évacué

Paris Vox – Près de 200 migrants clandestins qui occupaient illégalement un bâtiment appartenant à l’Etat à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ont été évacués par les forces de l’ordre ce mardi 29 octobre.  Au grand dam de la mairie communiste qui dénonce un «acte arbitraire et inhumain».

Selon le maire PCF de la ville, Patrice Bessac, l’application de la loi dans sa commune  serait donc un abominable scandale. Pourtant l’ensemble des migrants vont être pris en charge et « mis à l’abri » dans diverses structures d’accueil notamment des modulaires prévus à cet effet.

Depuis septembre 2018, 300 personnes, la plupart des travailleurs clandestins, étaient installées dans d’anciens locaux de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), après avoir été évacuées de l’ex-foyer Bara.

Ce foyer de travailleurs migrants, ouvert en 1968, était devenu «indigne» pour y vivre selon le maire, qui avait alors réquisitionné (de façon illégale, le pouvoir de réquisition appartenant à l’Etat) les 15 000 m2 de bureaux vides de l’Afpa pour loger tous les résidents.

Fermer le menu