Des supporters marocains déferlent sur les Champs-Élysées : ce qu’en dit Jean Ernice

Des supporters marocains déferlent sur les Champs-Élysées : ce qu’en dit Jean Ernice

Paris Vox –  Les équipes du Maghreb sont qualifiées pour le mondial 2018. L’occasion pour leurs supporters de se livrer à des démonstration de liesses et de scène d’émeutes un peu partout en France et notamment à Paris. Jean Ernice revient sur la soirée d’hier.


Certains esprits cyniques en France s’étaient réjouis de la non-qualification de l’Algérie pour le mondial russe de l’été prochain. Ainsi, il en était fini des klaxons et des “One, two, three, Viva l’Algérie” hurlés dans les rues des cités françaises.  Cette réjouissance n’aura été que de courte durée puisqu’on a appris hier la qualification au mondial de la Tunisie et du Maroc.

Des scènes de liesses ont ainsi été constatées un peu partout sur le territoire national hier soir. Le plus symbolique était peut-être ce “défilé” sur les Champs-Élysées. Je ne parle malheureusement pas là des cérémonies de commémoration du 11 novembre. Ce déferlement de joie sur les Champs-Élysées avait quelque chose de pour le moins gênant et surtout de visiblement bien peu « spontané ». Voir des bandes de « jeunes » issus de l’immigration courir à quelques pas de la Tombe du soldat inconnu avec un drapeau étranger en ce jour de commémoration des morts pour la France m’a fortement irrité. Fêter chez soi une victoire d’un match ou dans sa propre rue est une chose que l’on peut admettre, envahir les Champs-Élysées en est une autre… C’est éminemment politique et conscient. 

Mais que le peuple se rassure “les compagnies de CRS et de Gendarmes Mobile ont rétabli le calme et ont su contenir les violences.”

Que ces jeunes (et moins jeunes) marocains d’origine se réjouissent de la qualification de leur pays à la coupe du monde, grand bien leur fasse. Pourtant ces manifestations de joie « spontanée » sont bien le symptôme d’une société qui ne tourne pas rond… Ainsi personne n’a envahi les Champs-Élysées pour la récente qualification tricolore… Et que dire des scènes d’émeutes ou de casses qui trop souvent (toujours ?) accompagnent cette « joie » sportive suscitée par des victoires étrangères ?

On peut voir dans ces manifestations une forme de « vengeance » contre le pays d’accueil. C’est en tout cas certainement le cas pour certains « jeunes » nourris par le Rap et ses envolées anti-françaisses :

“La France est une garce et on s’est fait trahir
Le système voilà ce qui nous pousse à les haïr
La haine c’est ce qui rend nos propos vulgaires
On nique la France sous une tendance de musique populaire…”

Le funeste groupe Sniper nous avait prévenus à sa façon, il y a déjà plus de quinze ans…

Et hier, dans la masse des supporters marocains, je pense qu’ils étaient malheureusement nombreux à sortir par haine de la France. Peut-être même plus que par amour d’un pays fantasmé outre-méditerranée…

Pour information, le mondial russe se disputera du 14 juin au 15 juillet prochains. Aussi, je ne saurais trop vous conseiller de vous armer … de boules quies !

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance