Chanteloup-les-vignes (78) : nouveaux tirs de mortiers contre des policiers, deux blessés.

Chanteloup-les-vignes (78) : nouveaux tirs de mortiers contre des policiers, deux blessés.

  • Post category:À la une

Paris Vox – Les jours passent et se ressemblent dans les cités franciliennes de l’immigration où les bandes ne cessent de provoquer et d’agresser les forces de l’ordre. Cette fois, c’est à Chanteloup-les-Vignes que des fonctionnaires de police ont été attaqués par deux hommes alors qu’ils voulaient procéder à un contrôle pour non-port du masque.

Les faits se sont déroulés dans le quartier de la Noé. Deux policiers ont été pris à partie et ont été acculés à se réfugier dans la gare sous les tirs de mortiers.

Des renforts sont ensuite arrivés pour porter assistance aux deux fonctionnaires et pour sécuriser – temporairement – le secteur. Les deux policiers, brûlés, ont été conduits à l’hôpital de Poissy. Ils souffrent de légères brûlures au visage et à l’aine mais leurs jours ne sont pas en danger.

Aucune interpellation n’a été réalisée. L’enquête a été confiée au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine.

Face à la multiplication de ce genre d’attaques et en l’absence de réplique suffisamment dissuasive pour les voyous, les policiers en sont réduits à réclamer des tenues de protection particulières, ignifugées, afin de se « protéger » des tirs de mortiers devenus une des activités quotidiennes des bandes de cités.

Jadis réservés aux « festivités » (comprendre : émeutes) du 14 juillet, les feux d’artifice font désormais partie de l’arsenal « ordinaire » des voyous des bandes ethniques.