Charge de rentrée pour le « Cercle Cosaque »

Charge de rentrée pour le « Cercle Cosaque »

Paris Vox – Pour sa soirée de rentrée, jeudi 15 septembre, le cercle littéraire « Cosaque » célèbre la parution du premier roman (Les Verticaux) de l’un de ses principaux animateurs, Romaric Sangars.


 

Les Éditions Léo Scheer, la librairie Litote en tête et le légendaire Cercle Cosaque vous convient à célébrer la parution des Verticaux, ainsi que celle de la Revue littéraire #64. Sabreurs d’Est ou d’Ouest (parisien), toquées de haute ou minuscule noblesse, venez seuls ou par hordes.

Chez Barack, 29 rue Sambre & Meuse, Paris 10e,  à 20h30.

« Les verticaux »

Vincent Revel, journaliste parisien, écrivain raté, trentenaire désabusé, rencontre deux êtres qui vont relancer sa fièvre initiale. Le premier est une jeune femme inspirée  : Lia Silowsky, habitée par une forme de mysticisme où se mêlent chants bulgares et visions oniriques. Le second, Emmanuel Starck, est un aventurier revenu s’installer à Paris après avoir beaucoup voyagé, expert en hacking comme en arts martiaux, hanté par les traditions d’une chevalerie résolument obsolète. Avec eux, Vincent se livre à des sabotages symboliques plus proches du happening que de l’attentat, tandis que son intérêt pour Lia se mue en authentique passion.

Romaric Sangars, écrivain et critique littéraire, est né en 1977 à Grenoble. Il a publié Suffirait-il d’aller gifler Jean d’Ormesson pour arranger un peu la gueule de la littérature française  ? (Pierre-Guillaume de Roux, 2015). Les Verticaux est son premier roman.

Fermer le menu