Auctorum rend hommage à Samuel Paty et pointe des responsabilités.

Auctorum rend hommage à Samuel Paty et pointe des responsabilités.

Paris Vox – Dimanche 25 octobre, les militants d’Auctorum se sont rendus au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine pour rendre hommage à Samuel Paty.

Après l’effroyable décapitation de Samuel Paty, les réactions s’enchaînent. Beaucoup de ces commentateurs n’osent pas désigne clairement le responsable et l’ennemi. Ce n’est pas le cas des militants Versaillais d’Auctorum.

Le groupe, qui a célébré il y a quelques semaines sa première année d’existence, était en effet dimanche 25 octobre devant le collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine pour rendre hommage à l’enseignement sauvagement assassiné par un barbare islamiste.

auctorum immigration
Un des hommages laissé pour l’enseignant

Les militants d’Auctorum s’étaient donc déplacé en voisin pour cet hommage. Celui-ci a été très solennel. Après avoir déposé quelques fleurs, un texte a été lu rappelant les liens entre l’immigration et cet assassinat.

Ce lien qui semble évident est trop souvent occulté par les médias et de nombreux hommes politiques. Les militants ont également déployé une banderole pendant que le texte (ci-dessous) était lu.

L’immigration tue !

L’immigration tue ! Au couteau, par étranglement ou à la bombe, l’immigration tue. Samuel Paty est la dernière victime connue et médiatisée d’un phénomène d’invasion ethnique et culturelle, porté par l’islam et faussement camouflé par nos élites.

Combien de morts faudra t-il encore pour que nos élites et nos contemporains prennent conscience du danger, et arrêtent de financer et cautionner cette folie mortifère ?

Les années à venir seront meurtrières, il est temps pour toi de te révolter ! Engage toi avec la jeunesse qui ne se rend pas

Après ce discours, la banderole a été repliée pour faire place à un hommage digne et silencieux. Les jeunes activistes ont ensuite repris le chemin de Versailles où ils mènent des actions en faveur des nécessiteux depuis plus d’un an.

auctorum immigration

Nous avions interrogé le groupe l’an dernier. Leurs besoins demeurent les mêmes. Cliquez ici afin de les aider à soutenir les plus démunis.