Migrants : le campement d’Utopia 56 déjà démantelé

Migrants : le campement d’Utopia 56 déjà démantelé

Paris Vox – Le campement installé dans le dix-neuvième arrondissement de la capitale a déjà été démantelé par les autorités.

Dans la matinée du 28 mai, la préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris, en lien avec la Ville de Paris et France Terre d’Asile et avec l’appui de la préfecture de Police ont procédé au démantèlement du camp de migrants fraîchement installé par l’association Utopia 56. Nous abordions cette installation dans nos colonnes hier.

80 personnes ont été prises en charges, pour la plupart des familles, on ne dénombre en effet que 14 hommes seuls. Cette prise en charge est multiple, selon la Préfecture chaque personne bénéficiera en effet d’un diagnostic social, sanitaire et administratif.

Ce démantèlement est le quatrième du genre depuis le début du confinement. Au total ce sont 1100 personnes qui ont été évacuées et prises en charge par les services de l’état et des associations partenaires.

Combien de personnes prises en charge ?

Utopia 56, qui accuse l’État de ne pas prendre en compte la détresse des personnes à la rue, se voit opposer une réponse par la Préfecture. Celle-ci estime en effet qu’en Île-de-France, l’État héberge actuellement 131 000 personnes chaque soir dans des structures d’hébergement d’urgence.

La Préfecture précise également que 8 600 places d’hébergement supplémentaires ont été ouvertes depuis mars et que 5 000 places hivernales supplémentaires ont été maintenues ouvertes et le resteront jusqu’à la fin juillet.

Une aide alimentaire de plusieurs millions

L’aide ne concerne pas uniquement l’hébergement mais également l’alimentation des personnes mises à l’abri. Cette aide a notamment pris la forme de tickets ou chèque alimentation. Ces aides représentent depuis le 20 mars une enveloppe de 8,2 Millions d’euros pour la seule région Île-de-France.