Noisy-le-sec (93) : un policier visé par un tir de pistolet 9 mm ?

Noisy-le-sec (93) : un policier visé par un tir de pistolet 9 mm ?

Paris Vox – Un nouveau stade vient-il d’être atteint dans la violence des heurts opposants bandes de jeunes des cités de l’immigration et forces de l’ordre ? C’est en tout cas ce que laisse penser la découverte par un policier municipal d’un ogive de balle de calibre 9 mm dans son gilet de protection après des affrontements avec des « jeunes » du quartier de Béthisy hier soir.

En effet, de violents affrontements ont éclaté mercredi soir à Noisy-le-Sec. Une cinquantaine de voyous se sont attaquées à la police municipale arrivée sur place pour faire cesser des jets de pétards.

Les policiers municipaux se sont vite retrouvés en difficulté et ont dû faire appel à leurs collègues de la police nationale qui ont été accueillis eux-aussi par des jets de projectiles et des tirs de mortiers. Les policiers ont fait alors usage de gaz lacrymogènes pour se dégager.

Quatre personnes ont été interpellées et un policier a été légèrement blessé. C’est ce dernier qui, en retirant son équipement, a découvert un projectile fiché dans son gilet pare-balles au niveau du ventre.

La hiérarchie a d’abord pensé à un accident, un «  tir ami  » provenant d’une arme d’un de ses collègues, un coup de feu parti par erreur suite à une mauvaise manipulation. Mais, après vérification, aucune balle d’aucune arme d’aucun policier ne manquait à l’appel.

Le policier aurait donc été la cible d’un tir de la part d’un des émeutiers, ce que devrait confirmer ou infirmer l’expertise balistique.

Si la chose est confirmée, il s’agirait d’une nouvelle étape dans le crescendo des violences «  anti-flics  », une véritable tentative de meurtre, presque un acte de guerre.