Nouveau campement de migrants au Nord de Paris

Nouveau campement de migrants au Nord de Paris

Paris Vox – Un nouveau campement de migrants s’installe au nord de Paris.

Un campement pour « alerter »

Pour Utopia 56, instigatrice de l’installation de ce campement, celui-ci vise à « alerter » l’opinion publique et les politiques sur le sort des migrants. Ces derniers seraient jetés à la rue sans solution. L’association argue de « l’inaction de l’État » alors que 12 000 places ont été mises en place par les Préfectures franciliennes depuis mi mars à destination des migrants. Les personnes présentes sur le camp seront d’ailleurs certainement prises en charge par l’Etat sous peu, comme d’habitude…

Ce campement n’a pas vocation à durer selon l’association. Pour InfoMigrants, il se trouve là en « majorité de femmes seules et de familles avec des enfants âgés de 3 mois à 12 ans« . Ces familles seraient « restées sur le carreau lors des opérations de mise à l’abri de la préfecture survenues durant le confinement, mais aussi de nouveaux arrivants. »

On constatera que les français ne peuvent pas se déplacer à plus de 100 km de leur domicile mais l’installation de migrants clandestins en provenance d’Afrique semble, elle, tout à fait possible…

Qui est Utopia 56 ?

L’association fondée dans le Morbihan oeuvre pour « mobiliser et organiser des équipes de bénévoles pour venir en appui d’autres associations oeuvrant dans l’événementiel ou l’humanitaire » selon son objet déposé en Préfecture. Concrètement, l’association organise notamment des maraudes dans différentes villes à destination des migrants.

Très active, l’association avait ainsi conclu une convention en 2016 avec la Ville de Paris contre une subvention de 60 000 euros. L’association avait notamment été centrale dans la gestion du centre pour Migrants de la Chapelle. Son action à Calais est également importante.

La Mairie de Paris souhaitait même mettre un local à disposition de l’association en 2017, voir cette délibération municipale.

On pourra donc s’étonner qu’une association subventionnée par l’argent des contribuables organise l’installation de campements illégaux sur le territoire de la ville.

Quand à la situation des habitants du Nord de Paris, devant peu à peu un véritable bidonville, elle ne fait visiblement pas partie des préoccupations des activistes immigrationnistes d’Utopia 56.