Actionnaire d’Axa et rapporteur de la loi sur les retraites : « pas de conflit d’intérêts » selon la déontologue de l’Assemblée Nationale

Actionnaire d’Axa et rapporteur de la loi sur les retraites : « pas de conflit d’intérêts » selon la déontologue de l’Assemblée Nationale

Paris Vox – Le député (REM) des Hauts-de-Seine Jacques Maire, co-rapporteur du projet de loi sur les retraites, a indiqué vendredi matin avoir reçu le quitus de la déontologue de l’Assemblée nationale Agnès Roblot-Troizier au sujet de ses actions détenues chez son ancien employeur Axa.

 « Vos intérêts financiers au sein du groupe Axa ne vous interdisent pas d’exercer les fonctions de rapporteur du titre 2 dès lors qu’aucune disposition de ce titre ne concerne directement l’épargne retraite, et que par conséquent vos intérêts privés ne sont pas susceptibles d’interférer avec vos fonctions de rapporteur », a-t-elle précisé.

La déontologue estime néanmoins qu’il aurait « également été souhaitable  de signaler ces intérêts lors des débats en commission et avant même d’accepter les fonctions de rapporteur ».

« Ce n’est ni l’usage, ni une obligation, mais je reprends totalement à mon compte cette recommandation », a commenté M. Maire.

Il a enfin indiqué qu’il se « déporterait » sur trois articles du projet de loi ordinaire (13, 15 et 65) dont il n’est pas rapporteur mais qui sont « susceptibles d’avoir un effet potentiel sans être automatique sur le recours à des dispositifs épargne retraite », selon le registre des reports. On appréciera à leur juste valeur ces précautionneuses contorsions…

Il n’est pas certain par que le français moyen comprenne très bien  cette tambouille et ces subtilités ni qu’il partage l’avis de la « déontologue » de l’Assemblée… Mais son avis à lui, on l’a compris, ne compte pas.