Anne Hidalgo : l’humour après la politique ?

Anne Hidalgo : l’humour après la politique ?

Paris Vox – Si l’on ne sait pas encore ce que fera Anne Hidalgo à l’issue des prochaines élections municipales, elle pourra toujours se convertir dans l’humour en cas de non réélection !

Dans une entrevue accordée à Paris Match, Anne Hidalgo a déclaré « Je suis victime d’un acharnement irrationnel ». On notera que l’édile parisien prend encore une fois les choses à titre personnel alors que c’est sa politique qui est critiquée.

L’irrationalité invoquée ne tient pas. On peut en effet citer pèle-mêle, comme objets de mécontentement :

  • le chaos dans le nord de la capitale, entre campements sauvages de migrants et trafics de crack
  • l’état calamiteux des finances publiques (avec une dette de 5,7 milliards d’euros, soit 2835 euros par habitant)
  • la fermeture des voies sur berges sans concertation
  • le couac Autolib’ et une facture résiduelle en suspens
  • le Vélib’ qui n’est toujours pas au niveau de l’ancien système
  • l’exode de 12 000 parisiens chaque année
  • un marché immobilier toujours plus inaccessible
  • des rues toujours plus sales
  • une ville fortement en travaux

La liste pourrait encore encore être plus longue. Mais peu de ces sujets sont abordés dans l’entretien accordé par Anne Hidalgo à Match.

Nos confrères de TV Libertés se penchait quand à eux plus sérieusement, il y à quelques jours, sur le bilan d’Anne Hidalgo.

Face à cette surdité et cette cécité, on pourrait conseiller à l’édile de se lancer dans l’humour. Finalement ne pas comprendre cet « acharnement irrationnel », c’est déjà une bonne blague !

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance