La Jordanie refuse d’extrader un suspect dans l’attentat de la rue des Rosiers

La Jordanie refuse d’extrader un suspect dans l’attentat de la rue des Rosiers

Paris Vox – Une affaire judiciaire qui semble ne jamais vouloir trouver de fin… La Cour de cassation jordanienne a en effet rejeté la demande d’extradition vers la France d’un suspect de l’attentat de la rue des Rosiers.

Cet attentat avait fait 6 morts dans un restaurant juif à Paris en août 1982

Le suspect réclamé par le France est Nizar Tawfiq Mussa Hamada, un Jordanien d’origine palestinienne, âgé de 57 ans,  soupçonné d’avoir appartenu au commando qui a perpétré l’attentat

«Le tribunal de première instance d’Amman avait décidé en février 2016 de ne pas l’extrader, car les conditions d’extradition n’étaient pas réunies et l’affaire, remontant à 30 ans, dépassait le délai de prescription», a déclaré son avocat. En effet, a loi jordanienne prévoit un délai de prescription de 20 ans.

Déjà en octobre 2015, la justice jordanienne avait rejeté l’extradition de Souhair Mouhamed Hassan Khalid al-Abassi, alias Amjad Atta, considéré comme le cerveau de l’attentat.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance