HLM à Paris : des ménages aisés bien lotis

HLM à Paris : des ménages aisés bien lotis

Paris Vox – 3 % des occupants de HLM en France font partie des 20 % des ménages les plus aisés en France et les deux tiers de ces familles doublement privilégiées résident à Paris !


La dernière étude de l’Insee sur les logements HLM recense 10,7 millions de locataires en 2016. Parmi ceux-ci 321 000 environ bénéficient de passe-droits ou ont vu leur situation suffisamment s’améliorer pour ne plus devoir y habiter. Paris logent près de 214 000 d’entre eux et si la loi Mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion (MOLLE) était correctement appliquée, ils devraient déménager. Cela représente 10 % des parisiens.

Cette loi stipule en effet que les ménages gagnant 20 % de plus que les plafonds autorisés sont soumis à un surloyer. Au-delà de 200 % de dépassement, ils doivent se trouver un autre logement … mais même cette partie très généreuse de la loi n’est pas appliquée car elle remet en question l’historique droit au maintien dans les lieux.

Vœux pieux de la mairesse de Paris qui affirmait en 2013 « Je souhaite qu’aucun conseiller de Paris ne soit locataire d’un logement attribué par la Ville ou un de ses bailleurs« , au moins deux de ses conseillères, Antoinette Guhl et Anne-Christine Lang, étaient encore en 2017 dans un tel logement.

Il convient de rappeler qu’un HLM n’est pas forcément un logement « gratuit » mais un logement avec une tarification adaptée au revenu du locataire. Ainsi il est particulièrement étonnant de voir des élus pouvant encore en bénéficier après plusieurs mandats.

La liste des personnalités politiques ou médiatiques bénéficiant d’un tel logement est sans fin et ce vol de l’argent public n’est malheureusement jamais révélé par des lanceurs d’alerte apolitiques mais par des corbeaux politisés cherchant à nuire à l’image médiatique de tel ou tel rival.

Les élections parisiennes approchant, il serait bon qu’un candidat inscrive dans son programme la vérification des conditions de résidence des habitants de HLM parisiens afin d’envisager de laisser la place à ceux qui en ont réellement besoin.

Fermer le menu