Paris bute à Saint-Étienne mais s’en sort bien !

Paris bute à Saint-Étienne mais s’en sort bien !

Paris Vox – Le Paris Saint Germain arrache le match nul dans les ultimes minutes contre l’AS Saint-Etienne.


Paris avait sans doute encore la gueule de bois d’avoir trop célébré sa cinquième Coupe de la Ligue consécutive. Le club de la capitale ,s’il revient avec un point du Forez, n’a pas convaincu contre les verts.

Pour ce déplacement dans le chaudron de Geoffroy Guichard, Unai Emery a procédé à une revue d’effectif. Alphonse Aréola retrouve sa cage après l’avoir laissé à Kevin Trapp en finale la semaine passée. La défense à quatre est composée de Laywin Kurzawa dans le couloir gauche, Presnel Kimpembe et Marquinhos en défense centrale alors que Meunier occupe le couloir droit. Dans le milieu de terrain à trois, Lassana Diarra est à la récupération. Giovanni Lo Celso et Adrien Rabiot sont alignés devant lui. La ligne des trois attaquants a une coloration argentine avec Di Maria et Pastore sur les ailes et Kylian Mbappé en pointe.

Paris donne le coup d’envoi dans un stade chauffé à blanc où l’ambiance monte crescendo. Si Paris a la possession de la balle, c’est Saint-Étienne qui s’offre les occasions les plus nettes. C’est d’ailleurs Sainté qui ouvre le score par l’intermédiaire de Remy Cabella. Le chaudron explose. Paris ne semble pas inquiet mais ne montre pas de réelles dispositions pour égaliser. Une dizaine de minutes après le but, Kimpembe auteur d’une faute dans la surface offre un penalty à Saint-Etienne. Cabella, auteur du premier but, frappe mais le gardien parisien capte la balle ! Paris est ensuite réduit à 10 suite à un deuxième carton jaune reçu par Kimpembe.

Paris reste nénamoins en vie grâce à son gardien et un peu de chance. Saint-Étienne a plusieurs occasions de doubler la mise mais la barre et Aréola veillent.

Paris de son côté a de rares occasions d’égaliser mais Cavani loupe dans un premier temps l’immanquable puis bute sur un Ruffier bien inspiré. C’est finalement un but contre son camp de Debuchy à la dernière minute qui offre le point du nul à Paris. Cruel scénario pour des verts solides.

En cas de victoire dimanche prochain contre Monaco, Paris serait sacré champion de France.

 

 

Fermer le menu