Affaire Théo : une vidéo et après ?

Affaire Théo : une vidéo et après ?

Paris Vox – Près d’un an après les faits, une vidéo de l’interpellation de Théo est diffusée sur Twitter par Europe 1. Dans quel but sort cette vidéo et pour servir quels intérêts ?


L’interpellation et les blessures qu’avait subi Théo à Aulnay-sous-Bois avaient fait couler beaucoup d’encre l’an passé. Outre les nombreux soutiens reçus par la « victime », cette interpellation que d’aucuns avaient hâtivement présente comme une bavure policière (ce qui reste encore à déterminer d’un point de vue judiciaire) avait également entraîné une série de scènes d’émeutes et de violence en banlieue.

La vidéo de l’interpellation de Théo vient de sortir sur les réseaux sociaux :

Dans quel but sort cette vidéo et pour servir quels intérêts ? 

Plusieurs possibilités sont plausibles. On peut penser qu’elle sort afin de dédouaner les policiers. La thèse du « viol collectif » est désormais difficilement soutenable par la défense de Théo après la diffusion des images. Pour autant, le coup de matraque est bien visible.

La diffusion de cette vidéo peut également servir Europe 1. Grâce à cette exclusivité, la radio de la rue François 1er réalise un joli coup de communication. La radio, qui réalise des audiences historiquement faibles, s’offre une belle campagne de publicité.

Et Paris Vox dans tout cela ?

Alors que la thématique des « Fake News », auxquelles Emmanuel Macron a dit vouloir s’attaquer,  occupe l’actualité, l’attitude de certains médias – qui pourtant prétendent incarner la « véritable information » face aux diffuseurs de « fake news » – et autres soutiens de Théo semble grandement mise à mal par la diffusion de cette vidéo.

Il est utile de rappeler ici ce que Paris Vox disait à propos de cette affaire Théo :

« Les derniers éléments semblent indiquer que l’inspection générale des services confirme la gravité des faits mais précise qu’ils ne sont pas pour autant constitutifs de viol car il n’y aurait pas eu intention. Le tribunal tranchera…

L’emballement médiatique autour de cette affaire relègue les faits au second rang, chacun prenant position avant même que la lumière soit faite sur les circonstances de cet incident certes grave mais qu’il convient de replacer dans un contexte général de violence et d’agressions répétées contre les forces de l’ordre »

Si Paris Vox n’a pas hurlé avec les loups, c’est pour toujours mieux vous réinformer !