Prolifération des rats vs subventions : notre choix.

Prolifération des rats vs subventions : notre choix.

Paris Vox – Pourquoi Paris Vox n’a-t-il pas parlé ces derniers jours des « rats dans Paris » qui occupent autant les colonnes de nos confrères que les trottoirs de certains quartiers ? Parce qu’informer c’est choisir. Notre équipe rédactionnelle a choisi de ne pas succomber à la frénésie autour de la « prolifération des rats » qui n’est pas un phénomène nouveau – même s’il ne faut évidement pas le nier – et qui masque d’autres informations plus fondamentales.


Prolifération des rats, une nouveauté ? !

L’occurence « Rats dans Paris » dans le moteur Google Actualités donne 356 000 résultats. Les articles sur le sujet pullulent sur le net depuis quelques jours. Or vous avez pu constater que Paris Vox n’en n’a pas parlé.

Les médias dominants donnent l’impression que l’invasion de rongeurs dans Paris est une nouveauét. Ce n’est absolument pas le cas.

La prolifération des rats n’est pas nouvelle. Feindre de s’en rendre compte car la crue de la Seine provoque leur sortie au grand jour est une vaste plaisanterie.

Nous avions d’ailleurs, par le passé, déjà parlé des rats qui avaient, par exemple, colonisé le Champ de Mars (https://www.parisvox.info/2016/11/30/rats-ont-envahi-champ-de-mars/), cet été encore nous avions rencontré des rats lors d’une visite, 18 mois plus tard, sur le même Champs de Mars (https://www.parisvox.info/2017/07/13/vendeurs-a-sauvette-devenus-maitres-champs-de-mars/)

Les subventions de la Ville de Paris

La recherche « subventions mairie de Paris » dans Google Actualités donne 50 400 résultats soit 7 fois moins de résultats que la recherche sur les rats…

Nos confrères n’évoquent que rarement dans leurs colonnes les généreuses subventions parisiennes. Pourtant, lors du prochain conseil municipal du mois de Février on accordera encore de multiples subventions. Et puisque qu’informer c’est aussi choisir,  nous faisons le choix de vous dévoiler une des délibérations que s’apprêtent à voter les élus parisiens. De ces futures délibérations pas un mot n’apparaît dans les médias.

Lors du prochain conseil municipal dans le flot des subventions, « la Ville de Paris souhaite promouvoir l’accès aux droits des populations migrantes, au travers de neuf actions réparties en 4 thèmes : 

  • tenue de permanences juridiques et accompagnement juridique et administratif : cinq actions pour un montant total de 86 000 euros,
  • médiation : une action pour un montant de 10 000 €,
  • accès au droit au séjour : trois actions pour 31 000 €. »

Ce sont donc 127 000 euros supplémentaires qui vont être octroyés aux populations « migrantes » au travers de différentes associations comme : le GITSI ou l’ASSOCIATION DROIT DEVANT ! qui promeut « l’intégration des personnes étrangères en situation régulière ou irrégulière »

Le détail de ces subventions est accessible en suivant ce lien.

 

 

 

Fermer le menu