Stationnement payant : ça passe mal à Montrouge et Saint-Denis

Stationnement payant : ça passe mal à Montrouge et Saint-Denis

Paris Vox – Depuis le 1er janvier, plusieurs municipalités franciliennes ont modifié leurs règles de stationnement. Le stationnement résidentiel jusque là gratuit devient payant dans certaines villes. C’est le cas de Montrouge (92) et Saint-Denis (93). Si tout semble opposer les deux villes, la contestation des habitants y grandit de la même façon.


L’instauration du stationnement payant passe mal auprès des habitants de nombreuses villes d’Ile de France. Nous vous proposer d’observer la réaction des Montrougiens et celle des Séquano-Dionysiens.

Le cas de Montrouge

Le stationnement résidentiel à Montrouge, qui était gratuit, va désormais coûter jusqu’à 400 euros par an dans le cœur de ville. Cela ne passe pas auprès de certains habitants. Ainsi on voit fleurir des tracts disposés sur les pare-brises des automobiles pour dénoncer ce qui est considéré comme un scandale. Ces tratcs enjoignent les réfractaires au stationnement payant à s’unir par l’intermédiaire d’une page Facebook. Une pétition a également été lancée elle regroupe à ce jour 884 signataires. (https://stationnement-montrouge.unepetition.fr). Le stationnement déjà payant dans la ville va lui aussi connaître d’importantes augmentations pouvant aller jusqu’à 400 % ! Cette situation fait suite à la décision de la Mairie, en recherche d’économies, de réaliser une délégation de service public au profit de « Indigo » (ex-Vinci) qui va dorénavant gérer le stationnement désormais très coûteux et donc très lucratif. Certains Montrougiens mécontents pointent également du doigt l’étrange concordance entre la récente installation du siège du Crédit Agricole sur le territoire de la commune et l’attribution de ce marché à « Indigo » dont le Crédit Agricole est l’un des principaux actionnaires, à hauteur de 49,2 %. Renvoi d’ascenseur de la mairie ? Petit arrangement entre amis ? Quoiqu’il en soit ce nouvel épisode de la mode des « externalisations » et des privatisations des services publics va encore coûter cher aux habitants…

stationnement

Le cas de Saint-Denis

A Saint-Denis, le stationnement résidentiel était jusqu’alors gratuit. Les habitants doivent dorénavant s’acquitter de vingt euros par mois. Ce qui fait 240 euros annuels. Nombreux sont les habitants à ne pas comprendre pourquoi ils doivent s’acquitter de cette somme. Alors que 40 % de la ville vit sous le seuil de pauvreté et que de nombreux habitants ont été concernés par la baisse de 5 euros par mois des APL, certains considèrent l’instauration de ce stationnement comme une « double peine ».

Une manifestation est prévue le jeudi 25 janvier 2018 devant la mairie de Saint-Denis entre 18h30 et 19h30.

D’autres habitants de Saint-Denis s’opposent de façon plus frontale à l’instauration de ce stationnement, ainsi un horodateur a été récemment incendié :

Il conviendra de suivre avec attention la réaction des élus qui semblent pour l’instant faire la sourde oreille face aux réclamations des habitants.

Fermer le menu