FC Nantes – Paris Saint-Germain : Paris gagne dans la douleur

FC Nantes – Paris Saint-Germain : Paris gagne dans la douleur

Paris Vox – Le Paris Saint-Germain retrouvait les joies du championnat de France après deux victoires en coupe. Cap à l’ouest et direction La Beaujoire pour affronter Claudio Ranieri et son équipe du FC Nantes.


Le Paris Saint-Germain s’est qualifié ce mercredi contre Amiens pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. De retour en championnat de France, Paris se déplace à Nantes.

Pour ce déplacement, Neymar est resté à Paris pour cause de douleurs aux côtes. Le onze de départ aligné est différent des dernières sorties. Areola retrouve ses buts. La défense est composée de Kurzawa à gauche, Alves à droite avec une charnière Kimpembe et Marquinhos. Le trident du milieu est composé de Lo Celso, Rabiot et Verratti. En attaque Mbappé et Di Maria encadrent Cavani.

L’équipe nantaise, fidèle a ses préceptes, aligne une composition défensive. Cette stratégie porte plutôt ses fruits, pour preuve les canaris sont cinquième avant de disputer ce match. Il importera pour Paris de marquer rapidement sans quoi, les parisiens risquent de peiner à trouver la faille.

Les parisiens le savent. Ils marquent d’ailleurs avant le quart d’heure de jeu par l’intermédiaire de Di Maria. Pendant quelques minutes le jeu semble à sens unique tant Paris paraît maîtriser les débats. Les joueurs de la capitale ont eu quelques occasions avant la mi-temps de doubler la mise par l’intermédiaire de Di Maria et Lo Celso notamment. En cette fin de mi-temps, les nantais semblent désinhibés et se lancent à la conquête du but rouge et bleu.

Mi temps !

Nantes semble bien décidé à ne pas subir dans la seconde mi-temps. Les jaunes et verts tentent de développer leur jeu. A l’heure de jeu, la Beaujoire exulte, Nantes égalise, mais l’arbitre refuse le but pour un hors jeu discutable. Cela semble un temps libérer les nantais qui jouent sans complexe. La partie en est d’autant plus intéressante. Et la fin du match est très ouverte. Paris comme Nantes auraient pu marquer mais le score reste à 0-1. L’arbitre sort un deuxième carton jaune à un joueur nantais car ce dernier l’a fait tomber involontairement. S’en suit un imbroglio ; les joueurs locaux ne comprenant pas la décision arbitrale.

Paris s’impose par la plus petite des différences mais n’encaisse pas de but, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps en championnat. Paris fait une bonne opération au classement car ces deux poursuivants ont fait match nul lors de cette journée.

Fermer le menu