Des migrants bientôt médiateurs culturels ?

Des migrants bientôt médiateurs culturels ?

Paris Vox – L’établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie s’est associé avec « Singa », une association dont l’objectif est de « créer des ponts entre les personnes réfugiées en France et la société française » pour lancer un programme visant à « faire de la  culture un élément du processus d’insertion des personnes réfugiées ».


Derrière ces belles phrases, de quoi s’agit exactement  ? D’une part, jusqu’en juin 2018, le 3e jeudi de chaque mois, un groupe d’une vingtaine de migrants suit une visite guidée des expositions ou des collections dans un des musées partenaires.

Ensuite, à partir du mois de février 2018, une formation aux techniques de la médiation sera proposée aux migrants et aux bénévoles de Singa qui font partie du groupe afin qu’ils puissent eux-mêmes assurer des visites.

Pour parfaire le dispositif, sont organisées des rencontres avec des agents du musée (graphiste, conservateur, chef de la sécurité…) et des stages sont proposés (accueil du musée ou surveillants de salle par exemple) grâce à des conventions avec Pôle emploi.

Le projet a été baptisé Mahatta (gare en arabe) en écho à Multaka (rendez-vous) un projet similaire lancé en 2016 par les musées berlinois.

Fermer le menu