La France annule la livraison de bateaux aux garde-côtes libyens

La France annule la livraison de bateaux aux garde-côtes libyens

Paris Vox – Voilà qui ne va pas arranger le contrôle des vagues migratoires qui déferlent sur l’Europe… Le don de ces six embarcations rapides, des semi-rigides Sillinger de 12 mètres, qui avait été annoncé par la ministre française des Armées Florence Parly en février dernier, vient d’être annulé sous la pression des ONG immigrationnistes.

Le gouvernement français a donc cédé face aux pressions des activistes pro-migrants.

 «Si la cession a été un temps envisagée au bénéfice de la Libye, la ministre a finalement décidé de ne pas livrer les embarcations à cet Etat», a ainsi écrit le 26 novembre le ministère des Armées dans un mémoire envoyé à la Cour administrative d’appel de Paris, saisie par huit ONG qui demandaient l’annulation de cette livraison.

Pour justifier cette dérobade, le ministère évoque la « situation sur place » qui serait devenu trop complexe pour réaliser le don de ces navires qui devaient être utilisés pour tenter d’endiguer  les opérations menées par les passeurs de migrants.

Face à cette dérobade du gouvernement, les ONG pro-migrants exultent.

«Nous nous félicitons de l’abandon de cette initiative qui aurait fait de la France la complice officielle des crimes commis sur les personnes migrantes et réfugiées en Libye. Nous demandons des conditions strictes à toute coopération bilatérale et européenne avec la Libye afin que les droits et la sécurité» des migrants soient garantis et respectés» ont-elle ainsi déclaré.

Par contre, la garantie des droits et de la sécurité des populations autochtones européennes face aux conséquences d’une immigration massive et incontrôlée n’a nullement été évoquée…

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance