Faire un don
Affichage publicitaire ou profanation de sépulture ?

Affichage publicitaire ou profanation de sépulture ?

Paris Vox – Une association anti publicité a porté plainte pour profanation de sépulture. La plainte concerne une bâche publicitaire apposée autour de la Colonne de la Bastille.


Plainte pour profanation de sépulture

C’est le 25 novembre dernier qu’une plainte a été déposée contre X pour profanation de sépulture. La plainte concerne l’affiche publicitaire “géante” qui entoure la Colonne de la Bastille. Retrouvez une courte histoire de la Colonne de la Bastille : https://www.parisvox.info/2017/08/04/histoire-de-paris-lelephant-de-bastille/ Vous y comprendrez mieux pourquoi on peut parler de sépultures en abordant la colonne de la Bastille. La colonne contient en effet les corps des révolutionnaires de 1830 et de 1848. Alors que les franciliens n’ont certainement jamais autant été sollicités par des messages publicitaires, la plainte déposée par l’association R.A.P. (Résistance à l’Agression Publicitaire) est tout sauf anecdotique.

L’article 225-17 du Code pénal est d’une grande clarté et c’est sur celui-ci que s’appuie le collectif antipub:

« Toute atteinte à l’intégrité du cadavre, par quelque moyen que ce soit, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. La violation ou la profanation, par quelque moyen que ce soit, de tombeaux, de sépultures, d’urnes cinéraires ou de monuments édifiés à la mémoire des morts est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. »

L’intégralité de la plainte est consultable ici : https://antipub.org/wp-content/uploads/2017/11/PLAINTE-DEFINITIVE.pdf

L’association explique en quoi cet affichage publicitaire a pour effet de transformer un « symbole d’union nationale et d’émotion collective » en un haut lieu de la vénalité.

Le résultat de ce procès est attendu avec impatience par les militants antipub. Cette décision pourrait créer un précédent. De nombreuses bâches publicitaires sont en effet déposées sur de nombreux monuments parisiens dont certains accueillent en leur sein des sépultures.

Si la thématique de l’affichage publicitaire vous intéresse, nous vous convions à découvrir la tribune de notre ami Jean Ernice qui traitait du trop plein de publicité dans le métro il y a quelques semaines. Voir ici.