Vers une « sanctuarisation » du Grand Paris Express ?

Vers une « sanctuarisation » du Grand Paris Express ?

Paris Vox – C’est en tout cas le souhait  exprimé par le député et ex-ministre de la Ville (UDI) Maurice Leroy, dans le journal les Echos. C’est  lui qui avait la charge du Grand Paris sous Nicolas Sarkozy.


« Le Grand Paris Express c’est un investissement pour la France qui va supporter le développement économique social et urbain de toute la région-capitale pendant le XXIe siècle » a notamment déclaré le député du Loir-et-Cher.

Cette prise de parole fait suite  à des rumeurs concernant un possible report de calendrier pour le chantier du futur métro automatique autour de Paris, voire même sur une possible suppression de certaines lignes. Une perspective contre laquelle l’élu s’élève avec force, arguant que ce métro est la pierre angulaire du projet global du Grand Paris.

« Les modalités de mise en oeuvre peuvent naturellement être réorganisées à l’aune de la trajectoire des dépenses de l’Etat et à la lumière des jeux Olympiques en 2024 mais la constance de la parole publique c’est une question de crédibilité pour nos entreprises et pour les investisseurs internationaux » explique-t-il également.

Le projet du Grand Paris Express devrait coûter 28 milliards d’euros financés par fiscalité francilienne et l’emprunt.

Fermer le menu