Livre : « Les Contes de Grimm » illustrés par Arthur Rackham

Livre : « Les Contes de Grimm » illustrés par Arthur Rackham

Paris Vox – Les éditions de la Bibliothèque Nationale de France publient un nouveau très bel ouvrage consacré aux contes de Grimm, monuments de la mémoire européenne.


« Les Contes de Grimm illustrés par Arthur Rackham viennent explorer les replis secrets de l’enfance à travers des récits de princes et de princesses, d’ogres et de fées, d’animaux qui parlent, ou encore de petits personnages intrépides et malins aux prises avec leur destin. Ils nous entraînent avec eux dans les délices de nos émotions anciennes, envies et frayeurs confondues, mais aussi dans des rêves de quêtes illimitées où se mêlent tabous, transgressions et interdits… Mais ce que nous disent en filigrane les contes de Grimm, c’est notre soif de légendes, de récits, de sagas et de mythes ‒ en bref, notre besoin insatiable d’histoires merveilleuses. Le récit des frères Grimm, eux-mêmes linguistes et philologues, est servi dans cette édition par la langue magistrale d’un traducteur, Armel Guerne, amoureux éperdu de la langue, écrivain discret mais reconnu par ses pairs, et, avant tout, poète. Il l’est aussi par l’œuvre d’un artiste et d’un illustrateur de livres, Arthur Rackham, talentueux dessinateur et coloriste. Ses illustrations enrichies de couleurs estompées puisent ici dans la veine fantastique avec un mélange subtil de charme, d’humour, de grâce et d’étrangeté. »

Arthur Rackham (19 septembre 1867 – 6 septembre 1939), est un artiste britannique, illustrateur de nombreux livres. Rackham est né à Londres dans une famille qui compte douze enfants. À 18 ans, il travaille comme employé au « Westminster Fire Office » et commence à étudier à l’École d’Art de Lambeth. Dès 1888 il expose à la Royal Academy comme aquarelliste.

En 1892 il quitte son poste d’employé et commence à travailler comme journaliste et illustrateur pour l’hebdomadaire Westminster Budget. Cependant, ses premières œuvres n’ont pas encore la dimension fantastique ou merveilleuse qu’elles auront par la suite : Rackham n’a pas encore trouvé son style, et n’a pas le succès qui lui permettra par la suite de choisir les œuvres littéraires qu’il veut mettre en images. Son premier recueil d’illustrations est publié en 1893. Dès lors et jusqu’à sa mort en 1939, il illustrera de nombreux ouvrages. La première manifestation de son goût pour une certaine préciosité trouvera son expression dans l’édition illustrée de The Dolly Dialogues, d’Anthony Hope, en 1894.

En 1903, il épouse Edyth Starkie (1867-1941) dont il aura une fille, Barbara (1908-1993).

Ses œuvres font l’objet de nombreuses expositions, notamment au Louvre (Paris) en 1914. Membre de la Royal Watercolour Society, il est nommé Maître de l’Art Workers Guild en 1919. Il fut un collaborateur du magazine pour enfants Little Folks.

Arthur Rackham meurt en 1939 d’un cancer dans sa propriété de Limpsfield dans le Surrey.

Le site des éditions BNF  : http://editions.bnf.fr/contes-de-grimm

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance