“Politique & éco” fait la part belle à Paris

“Politique & éco” fait la part belle à Paris

Paris Vox – L’émission “Politique & éco” du média en ligne TV Libertés fait la part belle à la ville de Paris dans sa dernière édition. On vous en dit plus !

 


Politique & éco,  l’émission politique et économie de TV Libertés. L’émission, diffusée chaque lundi, est animée par Olivier Pichon et Jean-Christophe Mounicq.

Dans la dernière édition de l’émission, sortie lundi 16 octobre et visible ci-dessous, Paris occupe une grande part du programme.

 

Lire cette vidéo sur YouTube.

L’invité de l’émission était Serge Federbusch. Il a été conseiller de Paris entre 2008 et 2014. Candidat aux côtés de Charles Beigbeder sur les listes “Paris Libéré”, son mandat n’avait pas été renouvelé par les parisiens. Serge Federbusch anime le site internet http://www.delanopolis.fr qui dénonce notamment les gabegies de la municipalité parisienne.

L’émission du lundi 16 est composée de quatre parties dont deux concernent Paris . La première et la troisième partie dont les titres sont : “Paris Olympique, pari perdu” ainsi que “Que faire à Paris et en France ?

Nous vous proposons le détail des deux parties concernant la capitale de l’hexagone :

A. Paris Olympique, pari perdu.

– La folie idéologique de la circulation à Paris.
– Chronique d’un fiasco annoncé.
– Les caisses sont vides.
– Les exclus de la politique d’Hidalgo : les pauvres, les personnes âgées, les banlieusards.
– Une paralysie sans alternative au dogmatisme de l’équipe municipale.
– La pollution déplacée.
– La dette de Paris.
– Et maintenant les jeux olympiques : budget à multiplier par 10 de 6 milliards à 60 milliards.
– Le déplacement d’Hidalgo à Lima 1,5 millions !
– Les Parisiens en majorité hostiles et non consultés.

C. Que faire à Paris et en France ?

– Un site : Delanopolis pour connaître les propositions de S. Federbusch.
– Notre drame de Paris ne tirera aucun bénéfice des JO.
– Que devient la droite ? NKM retour à la case départ (Polytechnique)
– Les macronistes et Paris B. Grivaux, candidat de Macron.
– Mais Hidalgo rêve de l’Elysée.
– Des propositions non dogmatiques de Federbusch : circulation, l’avenir est aux voitures propres et technologiques, le contresens de l’équipe municipale.
– Améliorer le métro c’est possible.
– Le Grand Paris, la montagne va accoucher d’une souris.